Revue de presse : redécouvrez les faits brûlants de l’actualité nationale de la semaine…

http://Actuguinee.org / La semaine du 18 au 23 septembre 2023, a été caractérisée par une pluralité de sujets intéressants qui ont fait la Une de votre quotidien d’information en ligne Actuguinee.org. Discours mémorable et panafricaniste du président de la transition, le Colonel Mamadi Doumbouya à la tribune de l’ONU lors de la 78ème Assemblée Générale de l’organisation mondiale ; réactions croisées des leaders politique sur ledit discours, justice et des faits divers à l’intérieur du pays, ont été les titres phares qui ont retenu l’attention des lecteurs.

Redécouvrez en 7 titres, les faits brûlants de l’actualité de la semaine…

1-Discours mémorable et panafricaniste du Col. Mamadi Doumbouya à la tribune des Nations-Unies

Le passage du président de la transition guinéenne, à la tribune des Nations-Unies en marge de la 78ème Assemblée Générale de l’institution, a été le sujet d’actualité qui a le plus retenu les attentions de l’opinion nationale et internationale cette semaine.

Dans un discours mémorable et panafricaniste du haut de la tribune de l’ONU, le Colonel Mamadi Doumbouya a abordé plusieurs thèmes de l’actualité continentale et internationale dont les plus essentiels sont : le placement des Etats africains sous la coupe des puissances étrangères, la démocratie occidentale, la récurrence des coups d’Etat en Afrique, entre autres :

Dans un ton martial, Mamadi Doumbouya s’est insurgé contre les classements faits par l’occident plaçant les Etats africains sous l’influence de telle ou de telle puissance étrangère. Ainsi, déclare-t-il : « Nous [Africains ndlr] trouvons insultant les cases, les classements qui tantôt nous placent sous l’influence des américains, tantôt sous celle des anglais, des français, des chinois, des russes et même des turcs. Nous ne sommes ni pro ni anti américains, ni pro ni anti chinois, ni pro ni anti français, ni pro ni anti russes, ni pro ni anti turcs. Nous sommes tout simplement pro africains. C’est tout » a-t-il tranché

Dans un autre pan de son discours, le Colonel président a proclamé l’échec du modèle démocratique occidental en Afrique. Devant la communauté internationale, il a soutenu que l’Afrique souffre d’un modèle de gouvernance qui lui a été « imposé ». « Un modèle certes bon et efficace pour l’occident qui l’a conçu au fil de son histoire », mais, qui pour lui, « a du mal à s’adapter à nos réalités, à nos coutumes, à notre environnement »

La pluralité des coups d’Etat en Afrique ces dernières années, a été également abordée par l’ancien légionnaire français. A la tribune de l’ONU, Mamadi Doumbouya a donné sans être exhaustif, les véritables raisons des transitions militaires sur le continent, parmi lesquels il cite : « l’endormissement du peuple, le tripatouillage des constitutions par des dirigeants qui ont le seul souci de se maintenir au détriment du bien-être collectif ». Ainsi, il conclut, « le putschiste n’est pas seulement celui qui prend les armes pour renverser un régime, [mais], c’est aussi ceux qui manigancent, qui utilisent la fourberie, qui trichent pour manipuler les textes de la constitution afin de se maintenir éternellement au pouvoir »

2- Makanera relève des incohérences dans le discours de Doumbouya et Nadia Nahman y relève du parjure

Le discours de Mamadi Doumbouya à la tribune de l’ONU, a fait l’objet de vives réactions au sein de la classe politique guinéenne.

Le président du FND Alhoussein Makanera Kaké, dit avoir noté dans le discours du Colonel « des incohérences ». il soutient, « vous ne pouvez pas rejeter en bloc la démocratie occidentale et avoir le plaisir d’être appelé président de la République », dit-il

Pour Nadia Nahman, cheffe de cabinet du Président de l’UFDG Cellou Dalein Diallo, l’allocution du président de la transition, relève « du parjure et d’une imposture »

3- Le RPG prévient le CNRD : s’ils pensent qu’ils peuvent se maintenir au pouvoir par des armes… »

Lors de l’Assemblée Générale du RPG arc-en-ciel ce week-end, Mohamed Lamine Kamissoko, membre du bureau politique de l’ancien Parti au pouvoir, a soutenu que l’intention de la junte de « conserver le pouvoir », ne souffre d’aucun doute désormais. C’est pourquoi, prévient-il : « s’ils pensent qu’ils peuvent se maintenir au pouvoir par des armes, ils se trompent »

4- Participation de Mamadi à l’AG de l’ONU : « ce n’était pas nécessaire que le colonel lui-même se déplace… », dixit un haut responsable de l’UFDG

Cellou Baldé responsable des Fédérations UFDG de l’intérieur, estime que Mamadi Doumbouya ne devrait pas prendre part à la 78ème Assemblée Générale des Nations Unies. Pour lui, le Colonel aurait dû rester au pays « pour travailler sur le retour à l’ordre constitutionnel, et se faire représenter par son premier ministre Bernard Goumou »

5- TPI Mafanco : Charles Wright suspend une magistrate pour insuffisance professionnelle

Les insuffisante professionnelle qui minent l’appareil judiciaire guinéen, continue d’irriter le Garde des sceaux. Le mercredi dernier, Alphonse Charles Wright a sévi contre la magistrate Mariame Bamba Kallo en la suspendant de ses fonctions « pour insuffisance professionnelle ».

Selon l’arrêté pris à cet effet, il est reproché à la présidente de la section correctionnelle du tribunal de première instance de Mafanco de priver illégalement un certains Thierno Mohamed Sano de sa liberté en dépit de son statut de diabétique entraînant au niveau de celui-ci un scepticopyohémique apporté d’entrée d’une gangrène du pied droit occasionnant son décès par suite d’amputation le 16 septembre 2023

6- Béa Diallo défie ses « détracteurs » : « s’il y a des surfacturations qui sont mises à disposition, on sera à la disposition de la CRIEF »

Le ministre de la jeunesse et des sports Lansana Béa Diallo depuis un moment essuie des critiques sur sa gestion depuis sa nomination à la tête du département des sports et de la jeunesse. Dans l’émission On Refait le Monde de Djoma média, le ministre Bea a tenté de se défendre en mettant au défi ses « détracteurs ». « S’il y a des surfacturations qui sont mises à disposition, on sera à la disposition de la CRIEF. Donc si demain, je dois me justifier devant la CRIEF, j’irais. Je n’ai rien à craindre », a brandi le ministre de la jeunesse et des sports

7- Echo des régions

Depuis la destruction des locaux de la justice de paix de Lola lors des évènements de 2007, aucun autre bâtiment n’a été officiellement mis à la disposition des hommes en robes noires. Ils traînent dans d’autres lieux de service pour traiter les dossiers judiciaires de la préfecture. Actuellement, c’est le centre de santé de Lola qui sert de local pour cette juridiction, au vu et au su des autorités judiciaires du pays.

C’est un fait hallucinant à la limite, inhumain qui s’est passé en début de semaine, au quartier Missiran Kôkô, dans la commune urbaine de Kankan. Après la découverte du corps d’un homme dans le quartier, aucune autorité ne s’est présentée sur les lieux. Appelé pour venir prendre corps, le responsable de la protection civile détachée à l’hôpital régional de Kankan, aurait réclamé 150.000fg pour qu’il dépêche une équipe, pour transporter le corps

Un quinquagénaire a été interpelé par la Brigade de Recherche dans le cadre d’une enquête relative au cambriolage qui a eu lieu début mars 2023, dans les locaux de la Maison Régionale de la Presse de Kankan. L’information a été confirmée par le président de l’Association des Journalistes de la Région, Laye Famô Condé

Mbella Diallo

Laisser un commentaire

where to buy viagra buy generic 100mg viagra online
buy amoxicillin online can you buy amoxicillin over the counter
buy ivermectin online buy ivermectin for humans
viagra before and after photos how long does viagra last
buy viagra online where can i buy viagra
Démarrer le chat
Actuguinee.org
Avez - vous une information à partager?
Besoin d'un renseignement?
Contacter Actuguinee.org sur WhatsApp