Ouverture des écoles d’enseignement technique à Boké : les élèves « boycottent » la rentrée

L’ouverture des classes dans les centres d’enseignement technique et de la formation professionnelle, a été effective ce lundi 09 octobre 2003, dans la région administrative de Boké. Même si les encadreurs et enseignants ont répondu présent, par contre, les étudiants ont brillé par leur absence et premier responsable de ce département menace d’infliger des sanctions

Dans la commune urbaine de Boké, l’ouverture des classes dans les écoles professionnelles n’a pas connu assez d’engouements. Dans tous les centres sillonnés, seuls quelques encadreurs, enseignants et peu d’élèves étaient visibles dans les classes.

Sur le plan administratif, tout est mis en place pour une année scolaire réussie, explique l’inspecteur régional de l’enseignement technique et de la formation professionnelle de Boké

« L’ouverture a été effective à Boké. Nous avons déployé des équipes sur place pour faire le constat. Administrativement, tout est prêt. Nous avons commencé les préparatifs depuis deux semaines de cela à savoir : la finalisation de la formation des formateurs, nous avons rendu propre les locaux pour pouvoir recevoir les étudiants et les préparations pédagogiques. Ce que nous avons déploré, c’est l’absence des élèves dans les salles de classes », indique Thierno Younoussa Bah

Thierno Younoussa Bah, l’inspecteur régional de l’enseignement technique et de la formation professionnelle

Au niveau du CFP par exemple, avec un effectif de 1000, seulement 45 ont répondu présents. Une situation que déplore, le directeur du CFP Boké. « Aujourd’hui, 34 enseignants ont répondu présents, mais mon regret, c’est les étudiants qui ont refusé de reprendre les cours. Sinon, j’ai donné des instructions et nous avons pris des nouvelles directives pour mener à bien cette année », déplore Salifou Sayon Camara

Salifou Sayon Camara, directeur du CFP Boké,

Malgré tout, Christian Haba a repris les cours ce lundi. Il profite de l’occasion pour inviter ses camarades à reprendre le chemin de l’école. « En tant qu’étudiant qui veut aller de l’avant, je pense qu’il faut commencer les cours dès l’ouverture. J’invite mes amis de tout faire pour reprendre le chemin de l’école », lance ce jeune élève au CFP de Boké.

Christian Haba, élève au CFP de Boké

Outre le refus des élèves dans les écoles d’enseignement technique et de la formation professionnelle de Boké de reprendre les cours, l’école de soins et de santé communautaire de Boké, est confrontée à un manque d’enseignants en temps plein, chose qui préoccupe encadreurs et apprenants de cet établissement.

De Boké, Mamadou Bah, correspondant régional Actuguinee.Org

Laisser un commentaire

where to buy viagra buy generic 100mg viagra online
buy amoxicillin online can you buy amoxicillin over the counter
buy ivermectin online buy ivermectin for humans
viagra before and after photos how long does viagra last
buy viagra online where can i buy viagra
Démarrer le chat
Actuguinee.org
Avez - vous une information à partager?
Besoin d'un renseignement?
Contacter Actuguinee.org sur WhatsApp