Haute-Guinée : À la découverte d’une rivière sacrée et mystérieuse à Sanana

http://Actuguinee.org / En haute-Guinée, comme dans les autres régions du pays, il existe encore des endroits mystérieux bien conservés. À Sanana, un district relevant de la sous-préfecture de Gbérédou Baranama, situé à 40km de Kankan, notre reporter régional est parti à la découverte d’une rivière sacrée et mystérieuse dénommée FADALA

Dans cette rivière, plusieurs pratiques se font par les tenanciers de la tradition. Les lundis et les jeudis, ils font des sacrifices pour invoquer les esprits afin de résoudre des problèmes auxquels les habitants du village sont confrontés dont entre autres : problème de femme, d’enfant, de richesse, d’emploi et tant d’autres.

Malgré l’influence des religions sur cette tradition, cependant, ce lieu sacré reste toujours fréquenté.

« Ce sont nos devanciers qui ont commencé à faire de sacrifice pour cette rivière. Depuis ce jour, jusqu’à maintenant, les gens font de sacrifices ici à tout moment. Avant, si quelqu’un détestait ces sacrifices, ce n’était pas pas bon pour lui. Mais aujourd’hui, avec la domination des religions étrangères sur nos cultures, la fréquentation n’est pas tellement comme ça. Les sacrifices se font les lundis et jeudis. Ce sont les Caïmans qui sont dans cette rivière, c’est nos ancêtres », a expliqué Mamady Kourouma, l’un des gardiens de ce lieu sacré.

Mamady Kourouma

Parfois, les génies de cette rivière sacrée sortent pour se promener. Et quand un être humain les rencontre, ça peut-être une source de bonheur pour lui, confie Mamady Kourouma.

« Les gens viennent de partout pour les sacrifices, d’autres même prennent de l’eau dans cette rivière pour se masser. Les génies qui sont là sont cachés, cependant, si ta visite coïncide à leur sortie, ce que tu es sauvé dans ta vie parce que c’est du bonheur », soutient-il

Poursuivant, il déclare que ses ancêtres se trouvent dans cette rivière mystérieuse. « L’eau que vous voyez là, il y a beaucoup de choses dedans, mes ancêtres sont dedans, il y a des Caïmans et des poissons également. Avant, s’il y avait problème de pluie, les gens venaient se prosterner ici pour implorer les ancêtres, ce même jour, la pluie venait mais de nos jours, ils ont détesté tout ça, qu’il s’agit de l’idolâtrie », a fait savoir ce tenancier de la tradition

Le village Sanana

Région de Kankan, Mohamed DIANÉ pour actuguinee.org 00224 622074075.

Laisser un commentaire

where to buy viagra buy generic 100mg viagra online
buy amoxicillin online can you buy amoxicillin over the counter
buy ivermectin online buy ivermectin for humans
viagra before and after photos how long does viagra last
buy viagra online where can i buy viagra
Démarrer le chat
Actuguinee.org
Avez - vous une information à partager?
Besoin d'un renseignement?
Contacter Actuguinee.org sur WhatsApp