Coup d’Etat en Afrique de l’Ouest : ‘’ Les petits militaires bambins qui viennent là, c’est juste une question d’ambition ’’ Aboubacar Soumah

 

Aboubacar Soumah ancien député à l’Assemblée nationale était l’invité de l’émission Mirador de FIM Fm ce mercredi 2 août 2023,  dans son intervention, il a indiqué qu’il est temps que l’institution ouest africaine redevienne ce qu’elle a été dans les temps.

Pour le président du GDE, il est inadmissible de cautionner ces nombreux coups d’Etat en Afrique. Et c’est pourquoi, il invite  la CEDEAO à sortir les muscles dans les pays dirigés par des militaires, en commençant par le Niger : « Je me pose deux questions : nous sommes sur quelle planète où un coup d’Etat peut être qualifié de bon et un autre de mauvais ? Tous les coups d’Etat sont mauvais. La situation qui prévaut maintenant, si on continue dessus, nous qui avons tout abandonné pour créer des institutions politiques qu’on appelle partis politiques pour conquérir les pouvoirs ou le pouvoir, et nos armées qui sont habillées, nourries, logées et équipées par nos contributions prennent les armes contre les peuples, contre les institutions qui sont élues. La conséquence à tirer est que personne ne doit désormais utiliser les partis politiques, comme le pouvoir peut être conquis par les armes, chacun n’a qu’à s’armer, une chose qu’il ne faut pas faire », a-t-il expliqué

Par ailleurs, il fait savoir comme l’avait auparavant la CEDEAO au Sierra Leone, l’institution devrait faire autant au Niger : « Je pense que la CEDEAO aurait pu prendre des initiatives. Prenez l’exemple de la Sierra Leone avec Ahmed Tidiane Kaba. La CEDEAO s’est réunie, ils ont confié le problème à un seul pays, la Guinée avec le président Lansana Conté. Un mois après, le président Kaba avait été réinstallé. Les petits militaires bambins qui viennent là, c’est juste une question d’ambition, ils ne savent rien faire, ils ne peuvent rien apporter au pays, ils vont mélanger tout, détruire tout ce qui est fait. Je pense que, comme il n’est jamais trop tard pour mieux faire, la CEDEAO à un moment, était presqu’à l’agonie mais si elle s’en sort avec succès dans la situation au Niger, je pense que ça pourrait donner l’image d’antan de la CEDEAO et c’est ce qu’il faut faire », a laissé entendre l’ancien député

Enfin, il invite la CEDEAO à prendre ses responsabilités pour déloger toutes les juntes qui s’aventurent dans le renversement des régimes démocratiques : «  Il faut les déloger, il faut que la CEDEAO arrivent à déloger les putschistes du Niger d’abord qui ne doivent pas s’installer et veiller au respect des chronogrammes des trois autres pays. A défaut du respect de ces chronogrammes, on les déloge aussi. Il faudrait que la CEDEAO sorte ses muscles maintenant », a déclaré Aboubacar Soumah, le président du parti GDE.

 

Barry Bantignel pour Actuguinée.org

 

Laisser un commentaire

where to buy viagra buy generic 100mg viagra online
buy amoxicillin online can you buy amoxicillin over the counter
buy ivermectin online buy ivermectin for humans
viagra before and after photos how long does viagra last
buy viagra online where can i buy viagra
Démarrer le chat
Actuguinee.org
Avez - vous une information à partager?
Besoin d'un renseignement?
Contacter Actuguinee.org sur WhatsApp