Boké : la communauté de Thiouwaye en colère contre la société GAC

A Boké, la communauté de Thiouwaye un secteur du district de Tannée centre, sous-préfecture située à 12 kilomètres du chef lieu de la préfecture de Boké, est fortement impactée par l’exploitation minière de la société GAC. Les citoyens sont remontés contre les dirigeants de cette société qu’ils accusent de mauvaise foi, à cause disent-ils du manque de leur volonté de participer au développement de la localité

L’arrivée de la société GAC à Thiouwaye avait suscité assez d’espoir chez les citoyens qui espéraient tirer suffisamment de profit du fait de la présence de la société dans leur zone. Mais hélas, la discorde a commencé autour du paiement de la deuxième compensation communautaire.

Daouda Kaltanba, membre de la commission de la communauté de Thouaye explique le début de la discorde. « Notre discorde a commencé au tour de l’obtention de la deuxième compensation communautaire qui porte sur un montant d’un milliards 900 millions et quelques poussières. Ils nous ont dit qu’on ne pouvait recevoir l’argent en liquide, Sauf à travers un projet. Quand on a monté notre projet, ils n’ont pas apprécié. Finalement on s’est retrouvé devant les tribunaux jusqu’à Conakry », rappelle ce représentant de la communauté de Thiouwaye

L’installation de la société GAC à Thiouwaye, a porté un coup sur la vie des habitants de la contrée. C’est pourquoi, ils attendaient en retour des avantages venant de l’entreprise. Malheureusement, tel n’est pas le cas. L’imam Amadou Barry est inquiet : « C’est ici qu’on est né, nos grands pères aussi, nos enfants ne connaissent pas un autre endroit en dehors d’ici. Mais si on détruit notre terre sans nous accompagner, comment nous allons vivres ? », s’interroge ce sage du village

Cet éleveur qui risque d’être délocaliser par la société pour un autre endroit, fustige le comportement de la société envers la communauté. « Vous allez voir dans chaque village, la où y a plus de 20 jeunes, seulement deux qui travaillent dans la société. Depuis que GAC s’est implantée ici, en dehors de la compensation, elle n’a rien fait pour nous », dénonce Mamadou Saidou Diallo

Mamadou Saidou Barry éleveur , membre de la commission de la communauté Thiouwaye

Depuis l’arrivée de la société dans la zone, les femmes de Thiouwaye sont tournées vers l’extraction et la commercialisation des graviers. Un travail pénible pour une femme. Cependant, elles n’ont pas d’autres choix que de se plier à ce travail dur

De Boké, Mamadou bah, correspond régional Actuguinnee.org Tél : 623 09 66 55

Laisser un commentaire

where to buy viagra buy generic 100mg viagra online
buy amoxicillin online can you buy amoxicillin over the counter
buy ivermectin online buy ivermectin for humans
viagra before and after photos how long does viagra last
buy viagra online where can i buy viagra
Démarrer le chat
Actuguinee.org
Avez - vous une information à partager?
Besoin d'un renseignement?
Contacter Actuguinee.org sur WhatsApp