Témoignage du Général Sanoh : « Son témoignage a mis la lumière sur un aspect très important du procès », (Me DS Bah)

Le Général Oumar Sanoh, ancien Chef d’Etat Major Général des Armées au cours de son passage devant la barre à titre de témoin, a évoqué la question des 157 corps tombés le 28 septembre 2009. Une sortie qui a permis aux parties prenantes de ce procès de se situer sur le nombre exact de victimes tombées lors de ce massacre. 

Pour cet avocat de la partie civile, le général à la retraite a mis la lumière sur un aspect très important du procès.

« Son témoignage a mis la lumière sur un aspect très important du procès. Et cet aspect concerne les disparus. Il a toujours été nié à cette barre par tous les accusés qui se sont succédés qu’il n’y a eu que 57 corps et que ce sont eux qui ont été restitués à la mosquée Fayçal. Aujourd’hui avec le passage du général à la barre, nous avons la preuve qu’effectivement il y avait eu 157 corps et que les corps ont été transportés dans des camions militaires. Ce chef d’état-major général a eu le courage de le dire », dit-il.

Le plus important aujourd’hui, le chiffre là (157) est acquis au débat et d’ailleurs c’est ce chiffre qui a été repris par la commission internationale d’enquête.

Par ailleurs, Me DS Bah regrette le fait que le général à la retraite n’ait pas voulu donner plus d’informations sur la destination des 100 corps qui, selon lui, ont été enterrés dans des fausses communes.

« Malheureusement lui aussi il a révélé une partie de la vérité mais il s’est abstenu de dire le reste de la vérité parce que certainement il a peut-être aussi un devoir de loyauté envers Moussa Dadis Camara. Le plus important aujourd’hui, le chiffre là (157) est acquis au débat et d’ailleurs c’est ce chiffre qui a été repris par la commission internationale d’enquête. Donc de ce point de vue, nous sommes satisfaits sur cette question de chiffres. Maintenant, il faudra rechercher qui sont ceux qui ont fait dissimuler les 100 corps dans les fosses communes. Je pense que les prochains jours vont être déterminants par rapport aux questions que des parties pourront poser à l’ancien chef d’état-major général des armées », a conclu l’avocat de la partie civile au procès du massacre du 28 septembre, dans l’émission Mirador de Fm Fm.

Mariame Diallo
Pour Actuguinee.org 

Laisser un commentaire

where to buy viagra buy generic 100mg viagra online
buy amoxicillin online can you buy amoxicillin over the counter
buy ivermectin online buy ivermectin for humans
viagra before and after photos how long does viagra last
buy viagra online where can i buy viagra
Démarrer le chat
Actuguinee.org
Avez - vous une information à partager?
Besoin d'un renseignement?
Contacter Actuguinee.org sur WhatsApp