Guinée : ‘’ j’ai décidé de m’engager dans un idéal contraire ’’ Abdourahmane Sano

Abdourahmane Sano, ancien coordinateur national du FNDC (Front national pour la défense de la constitution), était  devant la presse ce vendredi 13 janvier 2023. Cette sortie médiatique  48 heures  après sin acquittement  dans l’affaire de la tenue d’une réunion  non déclarée.

Devant les hommes de médias,  M. Sano a fait savoir 1u’a date la transition guinéenne mérite d’être recadrer. Dans sa communication il dit avoir une pensée a l’endroit de certaines personnes qui sont  privés de liberté  « J’ai une pensée pour Oumar Sylla et Ibrahim Diallo pour qui j’éprouve beaucoup de peines à les voir en prison, de plus pour leur opinion que tout autre raison. J’exhorte les autorités à leur rendre au plus vite leur liberté. Il en est ainsi pour tous ceux qui sont en détention en violation de leur droit. J’exhorte les autorités à un acte d’apaisement envers les acteurs sociaux et politiques en clandestinité ou sous contrôle judiciaire et envers ceux qui sont en exil dans le respect de la LOI. Ce serait un acte dont notre pays a besoin plus que jamais», a déclaré Abdourahmane Sano.

Par ailleurs  il indique  être  «  conscient du poids de la division sociale sur l’unité et la stabilité de la Nation, de la démission de l’élite qui affecte l’exercice et la jouissance de la citoyenneté de la mauvaise Gouvernance, qui amplifient les prévarications et aggravent les inégalités »

C’est pourquoi dit-il «  j’ai décidé de m’engager dans un idéal contraire qui ne peut véritablement s’exprimer que par la prise de conscience du bénéfice de la citoyenneté. Ce choix qui n’est pas nouveau est inébranlable et aucun sacrifice n’est de trop. C’est pour cela que pour moi, le plein exercice de la citoyenneté est une question de dignité. Le négocier, l’aliéner, l’abandonner est un acte de lâcheté», indique M. Sano

En fin, Abdourahmane Sano  fait  noter au regard du climat sociopolitique « de plus en plus précaire »  « Il y a un besoin évident de recadrage de la conduite de la transition pour créer de véritables conditions d’un réel apaisement, d’une légitimité des actes, d’une fiabilité des acquis. C’est de cette façons que nous poserons ensemble les vraies bases d’une transition réussie. C’est pourquoi j’encourage les autorités de la transition à examiner objectivement les fractures et à explorer les possibilités d’un recadrage strictement fondé sur l’intérêt de la Nation. Ce serait un acte de grandeur, sublime que seuls les dirigeants d’exception peuvent poser », a-t-il lancé ce vendredi

Mamadou Samba Barry

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus