Conakry : Remise officielle d’un important lot d’intrants de lutte contre le VIH/Sida au ministère de la santé par le CNLS

Ce mercredi 17 fevriern2021,le comité national de lutte contre le sida(CNLS) a remis un important lot d’intrants de lutte contre le VIH/Sida au ministère de la santé, en faveur des personnes vivants avec le VIH.
Dans son allocution de circonstance, le secrétaire exécutif du comité national de lutte contre le sida (CNLS) s’est réjouit de la remise officielle des intrants composés d’antirétroviraux et de tests de dépistages.
Selon Docteur Abass Diakité, l’objectif du gouvernement guinéen est d’offrir la prise en charge nécessaire à toutes les personnes vivants avec le VIH Sida.
« Les intrants qui font l’objet de remise au ministère de la santé par le CNLS sont composés de : 41 150 boites d’antirétroviraux de type ATRIPLA. Des tests de dépistage composés de 25 000 tests de détermines et 750 tests bioline » a expliqué Docteur Abass Diakité, le secrétaire exécutif du CNLS.
Malgré les efforts et les résultats enregistrés dans la lutte contre le VIH Sida, le secrétaire exécutif du CNLS estime qu’il reste beaucoup dans le domaine. C’est dans cette optique que Docteur Abass Diakité exhorte les partenaires de la Guinée et les personnes de bonne volonté à contribuer à la prise en charge des populations infectées par le VIH et accroître les dépistages.
Pour sa part, le directeur pays de l’ONUSIDA, la remise officielle d’intrants au ministère de la santé concrétise l’engagement du président de la république pris lors de la réunion de haut niveau ténue à New York pour lutter contre le VIH/Sida et les maladies sexuellement transmissibles.

« Nous remercions le gouvernement guinéen, ses partenaires et la population pour les efforts consentis et les résultats atteints. Cependant, le gouvernement guinéen ne ferait jamais assez tant que nous avons encore 58 000 personnes qui ne connaissent pas leur état sérologique. Et tant que la totalité des femmes séropositives qui se présentent dans les centres de santé ne soient diagnostiqués et mises sous traitement » a indiqué Docteur Job Sagbohan, le directeur pays de l’ONUSIDA.
A en croire, Docteur Job Sagbohan, le gouvernement guinéen et ses partenaires feront dans les jours à venir, un plaidoyer à tous les niveaux y compris le secteur privé pour la disponibilité des ressources afin de fermer le gap.
« Nous allons dans les jours à venir faire un plaidoyer à tous les niveaux pour que les ressources soient disponibles pour fermer ces gaps. Tant que ces gaps ne sont pas fermés, nous ne pouvons pas nous féliciter car la technologie existe de nos jours. Les ARV et les tests sont là. Le traitement constitue aujourd’hui une arme forte et puissante pour la prévention de la maladie. Nous devons vaincre le Sida et c’est possible. Il nous faut un peu d’efforts parce que nous sommes dans les derniers kilomètres et les derniers kilomètres sont toujours difficiles dans la lutte contre les épidémies. On ne doit pas se satisfaire des résultats obtenus. Il faut aller jusqu’au bout » a ajouté Docteur Job Sagbohan, le directeur pays de l’ONUSIDA.
La représentante du ministre de la santé a assurée que les intrants reçus seront utilisés à bon escient.
« Ce don d’intrants vient à point nommé parce que nous n’avons que 60% de couverture. Et je pense que ces intrants vont renforcer la disponibilité en médicaments et assurer des soins de qualité. Je vous rassure que les médicaments seront utilisés à bon escient » a signalé Docteur Aïssatou Satour Diallo, la directrice nationale adjointe des grandes endémies.

Le ministère de la santé a par la suite, transmis les intrants au CNLS.

La cérémonie a connue la présence du représentant du premier ministre, des cadres du CNLS, des représentants de l’OMS, du PAM, de l’UNICEF, Plan international, du directeur général de la PCG, de la coordinatrice du programme Dream, de MSF Belgique, le représentant des fournisseurs d’intrants entre autres.

Sadjo Bah

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus