Présidentielle 2020 : Siaka Barry et son parti rejettent toute alliance avec le RPG arc-en-ciel.

0 31

A l’issue des consultations de sa base, le mouvement populaire démocratique de Guinée (MPGD) ne prendra part à l’élection présidentielle du 18 octobre prochain. La décision officielle a été annoncée ce mardi, au siège du parti à Matoto.
Au-delà de la décision de ne pas participer à l’échéance présidentielle, le MPDG exclu toute alliance avec le RPG, parti au pouvoir. L’honorable Siaka Barry indique que malgré toutes les propositions qui lui sont faites, il n’accompagnera pas « son père spirituel » Alpha Condé.
« En ce qui nous concerne au MPDG, fort de notre conviction patriotique, révolutionnaire et de notre foi inébranlable aux valeurs démocratiques et aux vertus de l’État de droit, notre base a décidé après un exercice démocratique périlleux devant mettre l’unité de notre nation en péril, de rejeter toute participation à la prochaine à la prochaine élection présidentielle, qui selon nous, au lieu de cimenter l’unité nationale, de consolider notre jeune démocratie et la liberté qui nous sont tant chères, mais portera une blessure profonde. Hors, comme le disait le président François Mitterrand, il n’est pas de complexe blessure pour la liberté, toutes les blessures sont mortelles pour les libertés » a lancé L’honorable Siaka Barry, le président du MPDG.
L’ancien ministre des sports et de la culture reconnaît avoir passé une semaine très stressante. Il a été reçu à deux reprises par le président de la république en une semaine. Et malgré les offres alléchantes, Siaka Barry est resté droit dans ses bottes.
« Dans la même logique, les comités de base, les sections, les fédérations, les organes centraux du parti et le bureau politique national du MPDG se sont majoritairement prononcés contre toute alliance sollicitée notamment par le parti au pouvoir, le RPG arc-en-ciel. Tant que ce parti, par ses faits et méfaits s’inscrira dans le sens contraire de l’histoire, tant que ce parti érigera des entraves sur le noble chemin de l’alternance démocratique en Guinée, ce choix audacieux répond à une dynamique, celle qui vise pour le MPDG de prendre on destin. Certes, nous avons été tiraillé entre les intérêts propres du moment et l’intérêt supérieur de la nation. Devant des propositions pécuniaires attrayantes, des offres de carrière alléchante, au MPDG, nous avons résolument fait le choix de notre dignité, le choix de notre honneur, le choix de notre probité morale, tout en gardant une foi inébranlable en l’avenir de notre nation, la Guinée. Et pour paraphraser le camarade Ahmed Sékou Touré, nous préférons la défense de la démocratie dans un combat patriotique et difficile à la défense de nos intérêts individuels égoïstes, carriéristes, dans le reniement de la vérité et des valeurs démocratiques si chères à notre nation »

Par ailleurs, le président du MPDG souligne qu’il n’est intéressé par aucun poste ministériel en Guinée, quelque soit le régime en place.

Sadjo Bah pour Actuguinee.org

Laisser un commentaire