Les organisations prétendant défendre des jeunes filles sont-elles ignorantes de notre société et sont-elles hypocrites?

0 579

De nos jours et avec des publications quotidiennes et exagérées dans les télévisions, aux radios, dans les journaux, sur les réseaux sociaux, … des choses relatives à “l’Amour” et aux actions flagrantes et sans des moindres pudeurs entre des hommes et femmes, elles sont tellement exposées et sont à la portée de tout le monde sans qu’aucune exception et sans aucun respect des ages que tout père ou toute mère de famille n’a en tête qu’un seul rêve: comment trouver un bon époux et une bonne épouse pour son garçon ou sa fille.

Ce monde d’aujourd’hui sans la moindre pudeur et dans lequel nous sommes quasiment tous obligés, intentionnellement ou pas, de voir des choses que nos parents pouvaient passer leurs entières vies sans jamais voir d’autres femmes ou hommes nus avec des respects aux hommes polygames ou veuves remariées. C’était pourquoi, ils n’y assistaient point aux viols, Infidélités et débauches massifs et généralisés des jeunes filles par des garçons ou hommes qui sont deux ou trois fois plus âgés qu’elles; le prie est qu’on assiste même aux viols des bébés. Malgré qu’aucune justification consciente et responsable ne pourrait être trouvée à chacune de ces immoralités, il serait quand même une erreur de ne pas tenir en compte que notre monde devient de plus en plus excitant.

En outre, il n’était pas rare que certains parents choisissaient des filles pour leurs garçons ou donnaient leurs filles aux hommes sans tenir compte de leurs avis, ni ceux de leurs mères d’ailleurs. Certains allaient même à menacer leurs épouses des divorces quand leurs filles refusaient d’épouser des hommes qu’ils avaient choisis pour elles; les jeunes garçons subissaient aussi des pressions eux-mêmes des parts de leurs parents.

Aujourd’hui, des réels progrès sont en train de se réaliser dans notre monde car les parents ont commencé à tenir comptes des avis de leurs filles quand ils veulent leur engager dans les mariages ou du moins, cherchent à leurs convaincre sur les biens fondés de leurs décisions. Mieux, ils laissent les temps nécessaires à ceux jeunes garçons et filles de chercher à se connaître et à s’aimer avant d’officialiser leurs liens sacrés bien qu’ils n’ont toujours guère abandonner leurs rôles de leurs gardiens. Dans la plupart de cas, ceux jeunes de deux sexes finiront par s’aimer quand on leur laisse le temps de s’échanger des mots et de se connaître bien évidemment en respectant les lois religieuses et coutumières que la société croît puissamment.

Par ailleurs, il peut y avoir beaucoup de débats autour du mot “Amour” et nos éventuels choix. À mon avis, il n’est pas une chose qui n’évolue ou ne change pas, il est aussi très énigme, fou, immédiat, lent et très surprenant surtout quand les satisfactions des émotions et les réalisations des futurs prometteurs se confrontent impitoyablement. D’autant plus que deux personnes peuvent dire au monde qu’ils s’aiment et se marient mais après quelques mois ou quelques années, ils deviennent les plus grands ennemis du monde et le contraire se passe aussi tous les jours. Sans oublier qu’on voit généralement, le plus grand vaurien du quartier qui a toujours sa plus belle fille quand il s’agit des relations hors-mariages parce qu’ils en ont généralement les capacités de les manipuler efficacement. La question, en tant que son père ou son frère, serait si on voudrait vraiment qu’elle passe le reste de sa vie avec lui; sans oublier que ce vaurien n’est pas avec elle pour fonder un avenir sérieux mais pour lui détruire et passer à une autre. D’autant plus que beaucoup des débats peuvent se faire autour du mot “Amour”, d’autant plus les parents peuvent aussi être dans des positions très délicates. Avant tout, on ne cherche point maintenant des hommes ou femmes qui sont partout mais des époux ou épouses qui sont très rares.

La tradition islamique et celle coutumière de ma société particulière que je connais personnellement de mieux, on est tous d’accord que les jeunes filles doivent être écoutées quand elles sont appelées à s’engager avec leurs futurs époux; elles ne doivent pas être forcées et des âges minimums doivent être acceptés même si les pères, les frères, les grands-pères, … en ont des grands rôles à jouer; et aucune règle ne doit leur empêcher d’étudier. Cependant, une fille en devient mature quand elle commence à voir ses menstrues et un homme, quand elle fait son premier rêve exotique.

Enfin, il est prudent de respecter les lois du pays surtout quand on peut te mettre en prison en cas de sa désobéissance. On est d’accord qu’il y a des futilités dans nos codes qui sont contraires à notre Foi et même aux coutumes de plus de la majorité de nos compatriotes en attendant qu’on ait des gens cultivés dans notre Assemblée Nationale et à la présidence. Ceux qui nous donneront des lois dans lesquelles nous nous reconnaitrions. Si la loi dit d’attendre au moins 18 ans, on doit attendre au moins 18 ans pour le moment.

Maintenant on a aussi des hypocrites qui se font passer pour les portes-paroles des nos filles et qui prétendent leur défendre. Quand vous vous battez contre les parents qui marient leurs filles avant 18 ans (contraire à nos codes civil et pénal) et vous faites quoi quand vous voyez des jeunes filles de moins de 18 ans dans les rues, dans les boites de nuit ou dans les hôtels et qui sont dans les bras des hommes qui sont deux fois ou trois plus âgés qu’elles? Vous faites quoi quand les filles de moins de 18 ans ont plus de deux copains et certaines ont des enfants hors-mariages? Vous faites quoi quand les idiots mettent nos filles ou sœurs enceintes et leur abandonnent après? Vous faites quoi pour soutenir ces filles prématurément enceintes et qui sont jetées dehors par leurs copains ou leurs parents? Allez-vous suivre toutes ces jeunes filles que vous briserez leurs éventuels mariages jusqu’à ce qu’elles finissent leurs études et fondent leurs familles?

Dans chacun de ces cas, il s’agit bien d’une menace aux études et épanouissements normaux de ces jeunes filles? Elles n’aident malheureusement point nos filles ou sœurs, elles ne sont que contre les mariages et ne s’engageront que dans ce qui font des publicités ou sont très lucratifs.

(Par Ibrahima Kandja Doukouré)

Laisser un commentaire