COVID-19 en Guinée : ” 723 contacts ont été recensés depuis l’annonce,mais … selon Dr Sakoba Keïta.

0 1 221

CONAKRY – Face aux journalistes ce vendredi 20 mars, l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSS) à travers son directeur général, Dr Sakoba Keïta a fait le point, sur les statistiques des personnes en contact avec cette pandémie de Covid-19, depuis le premier cas confirmé en Guinée.

“À ce jour, nous avons environs 723 contacts qui ont été recensés depuis l’annonce de cette épidémie dont 227 qui sont sortis du suivi. Il y a un peu plus de 400 qui restent à suivre. Nous avons pris des dispositions au niveau des communes de Conakry, on a recruté du personnel pour le suivi de ces 400 et quelques contacts que nous avons”, a-t-il fait savoir.

Parlant d’une autre mesure de renforcement prise à l’aéroport international de Conakry-Gbessia, Dr Sakoba ajoute : “nous avons saisi tous les passeports des voyageurs rentrant en Guinée durant les dernières 48 h. Pour leur remettre les passeports, il faudra le certificat signé par les directions communales de la santé de Conakry qui ont des agents de suivi”.

Plus loin, enfonce-t-il le clou : “Il faut les 14 prises de température pour que nous puissions délivrer le certificat afin d’autoriser la police de remettre le passeport à l’intéressé. Pour le moment on n’a pas fait de discrimination, quelle que soit ta provenance, nous allons faire la saisie systématique de tout le monde et mettre tout le monde dans le suivi des contacts. Parce qu’on ne veut pas prendre des risques”.

Avant de dire qu’en ce qui concerne le regroupement dans les lieux publics, dit-il : “notre souhait est que tout regroupement ne dépasse pas 50 personnes”.

Dans son allocution, Dr Sakoba Keïta exige à ce que les consignes de sécurités sanitaires soient respectés, pour que cette pandémie, selon l’OMS ne sorte de Conakry pour aller à l’intérieur du pays.

“Les 97 contacts venus de l’extérieur ne sont pas autorisés à quitter la ville de Conakry, on a leurs passeports, quiconque quittera la ville de Conakry on serait obligé de mettre à profit les services de sécurité pour le respect de nos consignes de sécurités sanitaires. Ça y va de la vie collective, nous ne voulons pas que cette fois-ci que l’épidémie sorte de Conakry pour l’intérieur du pays. Nous invitons les parents de ces contacts de respecter les 14 jours de confinement”, a lancé le directeur général de l’ANSS.

Il faut noter que, l’état de santé de la première patiente de nationalité belge, s’améliore beaucoup, car d’après les résultats de laboratoire d’elle et de ses 5 contacts se sont révélés négatifs.

Gilbert. T pour actuguinee.org

Laisser un commentaire