Dakar : Un DG limogé pour avoir déclaré que Macky Sall n’avait pas droit à un 3e mandat

0 484

Au Sénégal, il est interdit de dire que le Président Macky Sall n’a pas droit à un troisième mandat même si la constitution y est un peu plus claire sur le sujet. Lundi, le désormais ex Directeur des Sénégalais de l’extérieur l’a appris à ses dépens, comme constaté par KOACI.

Le Président sénégalais Macky Sall qui entame son deuxième et dernier mandat n’aime pas le sujet. Lundi, Macky Sall a limogé Sory Kaba jusque là Directeur des Sénégalais de l’extérieur.

« Par décret n°2019-1763 du 21 octobre 2019, Monsieur le Président de la République a nommé Monsieur Amadou François Gaye, expert financier, titulaire d’un MBA de l’Université des Sciences de Philadelphie, Directeur général des Sénégalais de l’Extérieur, au Ministère des Affaires Etrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, en remplacement de Monsieur Sory Fantamady Kaba », rapport le décret présidentiel dont une copie est parvenue à KOACI.  

Le tort de Sory Kaba : Avoir soutenu que, conformément à la constitution, Macky Sall n’a pas droit à un troisième mandat.

En effet Sory Kaba, dans l’émission Grand jury affirmait ceci : « notre Constitution oblige le président de la République à ne pouvoir faire que deux mandats. Ce qui est clair, il est dans le dernier mandat et la constitution lui interdit de faire un 3e mandat. Qui sera le futur président, personne ne sait. »

Juste après sa sortie, il a été attaqué à tout va par ses camarades de parti. Et comme si cela ne suffisait pas le Chef de l’Etat a décidé de le relever ses fonctions.

Une situation qui a installé l’inquiétude dans la tête des Sénégalais qui demandent déjà au Président Macky Sall de s’expliquer sur la question afin de clore le débat.

Pour l’ancien Premier ministre Abdoul Mbaye (opposition) c’est la dictature sénégalaise qui vient de prendre un autre niveau.  

« Dire ou écrire que Macky Sall n’a pas droit à un troisième mandat relève désormais du délit. Un haut fonctionnaire du ministère des affaires étrangères , pourtant Apr convaincu, vient de l’apprendre à ses dépens. Le projet ne serait-Il plus ruse cachée? Mais relevons surtout que la dictature sénégalaise en vient à nier le droit de répéter ce que notre Constitution prévoit! », a écrit le président de l’Act (opposition)

Sidy Djimby Ndao , Dakar avec KOACI.COM

Laisser un commentaire