Face à la presse, Kassory Fofana enfonce les opposants : « on est tous comptables y compris moi directeur de campagne [Rpg Arc-en-ciel] à des degrés divers de la situation de pauvreté de la Guinée »

Le directeur de campagne du candidat Alpha Condé, président sortant présenté par le Rpg Arc-en-ciel, Ibrahima Kassory Fofana s’est confié ce vendredi 2 octobre 2015 à la presse au siège dudit parti à Gbessia. Il a abordé plusieurs sujets d’actualité dont entre autres la décision récente de l’opposition de reporter le scrutin du 11 octobre prochain, la floraison des mouvements de soutien au RPG Arc-en-ciel et des acquis de son champion, Pr Alpha Condé depuis son investiture à la magistrature du pays en décembre 2010. Lisez ! L’opposition, lors de sa rencontre hier jeudi, a souhaité le report de l’élection présidentielle du 11 octobre prochain. Qu’en dites-vous ? Ibrahima Kassory Fofana : Je ne comprends pas la raison pour laquelle l’opposition demande ce report. Nous avons un outil quelles que soit ses insuffisances, je parle de la commission électorale nationale indépendante (CENI) qui est supposé être compétent et qualifié pour juger l’opportunité ou pas d’un report. J’aurai suggéré à l’opposition d’aller se référer à la CENI, poser des problèmes s’il y a des étapes qui ne sont pas satisfaites, ensemble, on n’en jugerait. Mais ça me semble pas une décision raisonnable à priori parce que jusqu’à date, la CENI ne nous a pas dit qu’elle n’est pas en mesure de tenir la date. En tant que directeur de campagne du RPG Arc-en-ciel en-ciel, la floraison des mouvements de soutien ne constitue-t-elle pas un frein à votre travail ? Il faut dire que cette floraison est un véritable actif dans l’objectif de réélire mon candidat dans son fauteuil. C’est un actif parce que beaucoup ont de la sympathie pour le candidat, ont de la sympathie pour le faire continuer l’œuvre entreprise. Mais beaucoup ne sont pas de son obédience politique, beaucoup ne sont même pas politiciens. Mais en tant que citoyens, ils souhaitent s’investir dans sa campagne pour sa réélection. Mais puisqu’ils ne sont pas politiciens, qu’est-ce qu’ils font ? Ils entreprennent les mouvements de soutien où ils se sentent mieux. C’est la raison pour laquelle dans cette campagne, la coordination de la campagne repose sur le parti RPG Arc-en-ciel, les partis alliés, les mouvements de soutien et toutes les bonnes volontés. Donc, la floraison des mouvements de soutien est un actif et non une difficulté en soi. Pensez vous que le slogan « un coup K.O » est toujours d’actualité ? Est-ce que vous pensez gagner cette élection dès le premier tour ? Ecoutez, quand vous allez à un combat, l’état psychologique est un élément important. Vous allez pour mobiliser les troupes, vous y aller avec l’objectif de rafler tout. Je ne vais pas au combat sur un ring pour gagner au second round. On va sur un ring dans l’espoir de remporter dès le premier round. Il faut mettre les troupes dans l’état d’esprit pour gagner dès le premier tour. Et c’est possible. Il faut voir que le bilan des cinq dernières années est largement positif. Je ne suis pas entrain de dire que tous les problèmes ont été réglés sur les cinq dernières années. D’ailleurs, qui peut avoir cette prétention de régler des problèmes de 50 années de dysfonctionnement? Mais quand on se base sur les résultats, on est en mesure d’affirmer sans le risque d’être démenti que le pays est sur le bon train. Les Guinéens ne sont pas naïfs. On peut observer qu’il y a un léger mieux dans nos conditions d’existence par rapport il y a quatre ou cinq ans. Les Guinéens ne sont pas naïfs pour observer que leurs conditions de sécurité, de stabilité, y compris leur possibilité de pouvoir d’achat sont beaucoup plus favorables qu’aujourd’hui, qu’il y a quatre ans. Il y a moins de précarité, il y a quatre ans. Notre candidat nous donne des bases solides pour camper l’avenir avec plus d’assurance. Aujourd’hui, si les services de transformation avaient du mal à s’installer dans notre pays parce que le problème énergétique était une contrainte majeure, Aujourd’hui c’est le contraire qui prévaut pour le bonheur des ménages et des industries. Aujourd’hui, nombreuses sont des formations politiques qui se sont fondues au sein du RPG Arc-en-ciel. Est-ce qu’une éventuelle fusion de GPT dans ce parti est envisageable surtout avec la naissance d’un mouvement appelé Kassory 2020 ? D’abord je ne suis pas au courant de la naissance du mouvement dont vous parlez. Je ne parle pas de 2020 parce que je ne construis pas des châteaux en Espagne. Mon objectif, c’est 2015 et c’est comment garantir la réélection de mon candidat et comment réussir cette réélection avec brio dans la paix et la sérénité. C’est cela l’objectif que je me fixe comme directeur de campagne. La perspective de voir le parti GPT fusionner avec le RPG Arc–en-ciel, la question n’est pas à l’ordre du jour. Avez-vous un dernier mot ? Mon dernier mot, c’est de demander aux Guinéens de voter utile. Si je dis voter utile, c’est de sortir de la démagogie ou de l’influence démagogique des différents candidats. Il y a une différence majeure entre mon candidat et les autres. Lui n’est pas entrain de dire si vous votez pour moi, voilà je ferais de la Guinée l’eldorado du monde. Il est entrain de vous dire, vous avez voté pour moi en 2010 avec un pays complètement délabré. Ensemble, malgré les difficultés liées à des différents blocages structurels, difficultés macroéconomiques, difficultés liées à l’endettement excessif de l’Etat, difficultés liées aux comportements non civiques d’une opposition parfois assez violentes avec les manifestations à répétition et malgré Ebola, je vous ai livré un pays quatre ans et quelques mois d’exercice de mon pouvoir dans une situation plus favorable, il y a cinq ans. Je m’engage à continuer ce programme de construction d’une nation guinéenne plus forte, d’une économie plus forte et plus présente dans le concert des nations, je m’engage avec vous pour les cinq prochaines années. Alors, les langages sont différents. Je dois préciser qu’on connait tous. La plupart des candidats ont géré ce pays ou les candidats les plus importants ont géré ce pays. On est tous comptables y compris moi directeur de campagne à des degrés divers de la situation de pauvreté de ce pays. Nous ne sommes pas en mesure de prétendre parce qu’on a déjà fait sur 10 ans, sur 5 ans. On n’est pas en mesure de prétendre que la gouvernance du Professeur est à tout égard une gouvernance non pertinente si on se met dans quelque comparaison que ce soit. Il (Pr Alpha Condé) a été et de loin plus performant que tous les gouvernants de ce pays y compris moi. Il a été sur le plan économique qui est de mon domaine, le courage qu’il a eu de conduire le programme de réforme. J’aurai été président en 2010, je n’aurai pas accepté le profil du programme proposé par le Fond Monétaire International et de la Banque Mondiale dans les conditions que le Pr Alpha Condé l’a mené… Propos recueillis par Youssouf Hawa Keita]]>

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus