Guinée : Une infirmière séropositive contamine par voie sanguine les enfants de sa coépouse : « j’ai fait ça parce que… »

Info Mediaguinee / Incroyable mais vrai. Il s’agit d’une ATS de profession sachant qu’elle vit avec le VIH SIDA qui a décidé volontairement de contaminer les enfants de sa coépouse.

Elle a prélevé son sang avec lequel elle a injecté les enfants.

L’acte s’est passé dans la préfecture de Siguiri. Mais c’est ce vendredi soir que l’affaire a été portée au tribunal de première instance de N’zérékoré, au sud de la Guinée.

« Nous venons de recevoir ce dossier à travers le service de l’OPROGEM et du commissariat central de N’zérékoré. Il s’agit d’une dame, un agent technique de santé qui a décidé délibérément de prélever son propre sang sachant bien qu’elle est porteuse du virus Sida et elle a décidé d’injecter dans l’organisme de deux enfants de son mari dont un enfant de 7 ans et un autre de 3 ans, tous fils de son épouse. Le seul but était donc de nuire à leur avenir. Nous avons reçu le dossier qui est en examen », a expliqué le substitut du procureur Joseph.

Interrogée sur la question, la principale accusée a reconnu les faits. Elle justifie son acte par le fait que son mari ne s’occupait pas d’elle.

» J’ai fait ça parceque mon mari ne s’occupait pas de moi. C’est pourquoi ce jour j’ai décidé de faire cet acte », sa justifie Hebo Kolié, mère de 3 enfants.

Des accusations réfutées par son mari qui dit s’occuper d’elle normalement avant d’inviter le gouvernement à venir à l’aide.

» Je me suis toujours bien occupée d’elle. Je savais qu’elle était porteuse du virus Sida. Aujourd’hui, nous avons effectué trop de dépenses parce qu’on ne connaissait pas la maladie dont souffraient les deux enfants. C’est elle même qui a avoué que c’est elle qui donné la maladie aux enfants à l’hôpital où sa prise en charge se fait. Je demande donc l’implication de l’action sociale pour nous venir en aide et le gouvernement », a lancé le père des enfants.

De son côté, l’inspecteur régional de l’action sociale d’ajouter : « la prise en charge sanitaire, ce n’est pas un traitement du jour au lendemain. Ces enfants, c’est un traitement à vie. Et nous allons faire recours au niveau de l’hôpital régional à partir du service. C’est une prise en charge qui est pratique. Donc on verra avec la famille si le Monsieur à une famille tutelle pour faire la prise en charge. Et nous avions les travailleurs sociaux qui peuvent s’en occuper. Nous avons fait déjà fait appel à l’inspecteur régional de la santé pour qu’on fasse une synergie d’action afin de suivre ces enfants, » a déclaré l’inspecteur régional de l’action.

Le jugement de la présumée criminelle se tiendra le 3 août, dit le procureur Abdoulaye Komah.

Amara Souza Soumaoro, correspondant de Mediaguinee à N’zérékoré

 

Laisser un commentaire

where to buy viagra buy generic 100mg viagra online
buy amoxicillin online can you buy amoxicillin over the counter
buy ivermectin online buy ivermectin for humans
viagra before and after photos how long does viagra last
buy viagra online where can i buy viagra
Démarrer le chat
Actuguinee.org
Avez - vous une information à partager?
Besoin d'un renseignement?
Contacter Actuguinee.org sur WhatsApp