Drame à Kindia : Au telephone, un étudiant est mort d’une décharge électrique (Temoignage du père)

Le bilan des victimes du mauvais usage du téléphone s’alourdit du côté de la jeunesse.

Cette fois-ci, il s’agit de Moussa Kombo Keita, étudiant en 2e Année universitaire à Foulayah qui a été électrocuté par son propre téléphone. A en croire ses amis, témoins oculaires des faits, tout est parti d’un coup de fil qu’il aurait reçu pendant qu’il faisait la lessive. Sous le coup de la charge il n’a pu prononcer qu’un seul mot: «courant», avant de s’effondrer.

Le père de famille revient sur les circonstances de ce drame.

«Il m’a appelé pour me dire que  le pneu de sa moto est gâté. J’ai dit, bon, mon fils, je vais t’acheter un pneu. En venant à Conakry, je vais te déposer à Kindia. Le samedi matin, vers 9h, je l’ai appelé.J’ai dit, bon, je quitte Kissidougou, je passe à Kindia», nous apprend son père, Kombo Keita. Et de poursuivre en ces termes: «Il m’a dit, ah papa, je suis content. Tu as acheté mon pneu ? J’ai dit, oui, j’ai acheté le pneu. C’est comme ça que je me suis embarqué.

Par la suite, j’ai changé d’idée.J’ai dit, alors, je voulais l’informer que je ne vais plus m’arrêter à Kindia. Je vais descendre juste le pneu puis je continue. C’est là, quand son téléphone a sonné. Il était en train de faire la lessive. Alors, son téléphone n’a pas de couvercle arrière.La batterie aussi, c’est métallique, ça n’avait pas de protection. Le téléphone était branché. Il est venu en courant pour répondre à l’appel. Dès qu’il a pris le téléphone, il a été électrocuté. Il est venu brusquement taper la porte. C’est ce qui a attiré l’attention de ses amis. Ils lui ont demandé, qu’est-ce que c’est ? Il dit, «courant». C’était son dernier mot».

Malheureusement, ce mot fut le dernier pour Moussa, âgé de 22 ans.

«Ses amis se sont précipités et l’ont envoyé à l’hôpital. Quand ils ont vu le dernier appel, ils m’ont appelé. Ils m’ont dit, on a envoyé Moussa à l’hôpital régional de Kindia.Il a été électrocuté. J’ai demandé, quel est son état ? Ils m’ont dit, au moment qu’on l’a emmené, il ne parlait pas. Il ne faisait pas de mouvements. Une minute plus tard, on m’a dit, voilà les médecins. J’ai communiqué avec un médecin.J’ai demandé, quel est son état ? Il m’a dit, non, ça va, ça va. Par contre ses amis eux ont pris le courage de me lancer: Papa, prends  courage,  Moussa est décédé. C’est comme ça que ça s’est passé. Je n’ai plus vu mon fils».

Partant de ce fait, ce père meurtri lance un appel à l’endroit des utilisateurs de téléphones, particulièrement des jeunes, afin d’éviter le même sort que son enfant.

« Je demande à tout le monde de s’abstenir.

Quand tu es à la douche, on t’appelle, de ne pas décrocher. Je demande à tout le monde de ne pas s’amuser avec le téléphone. Le téléphone, il est bien, mais il est très mauvais aussi. Franchement, il nous rend service, mais il peut, en une fraction de seconde, nous détruire. Donc qu’on se méfie beaucoup du téléphone», a lancé Kombo Keita pour finir.

« Je demande à tout le monde de s’abstenir.

Mayi Cissé pour Mediaguinee

Laisser un commentaire

where to buy viagra buy generic 100mg viagra online
buy amoxicillin online can you buy amoxicillin over the counter
buy ivermectin online buy ivermectin for humans
viagra before and after photos how long does viagra last
buy viagra online where can i buy viagra
Démarrer le chat
Actuguinee.org
Avez - vous une information à partager?
Besoin d'un renseignement?
Contacter Actuguinee.org sur WhatsApp