CRISE AU NIGER:《 Il faut revenir vers les négociations, il ne faut pas sortir les muscles…》Dr Sékou Koureissy Condé.

Des voix s’élèvent depuis le Coup d’État au Niger, contre le président Mohamed Bazoum le 26 juillet dernier. Quelques heures après l’expiration de l’ultimatum accordé à la junte nigérienne par la CEDEAO pour quitter le pouvoir, la junte militaire du CNSP du Général Abdourahamane Tchiani ne comptent pas reculer face aux menaces de la CEDEAO. Une situation qui préoccupe les observateurs qui expriment leur inquiétude face à cette situation. C’est le cas de Dr Sékou Koureissy Condé, Directeur Exécutif de Africain Crisis groupe qui s’est exprimé ce lundi 7 Août 2023, chez nos confrères de FIM FM dans l’émission mirador.

Pour Cet homme politique et acteur de paix dans la sous-région, les coups d’État ne sont pas des solutions, ce sont plutôt des problèmes. Cependant, il invite les deux parties à privilégier le dialogue afin de sortir de cette crise.
《Que doit se passer? C’est la négociation, c’est le dialogue, c’est l’effort jusqu’au bout pour amener les nouvelles autorités militaires à ne pas montrer les muscles contre la communauté internationale mais à montrer la raison pour les raisons. Chaque coup d’État est unique, chaque conflit est unique. Les conséquences de guerre est illimité, la guerre est non maîtrisable mais ce que nous pouvons maîtriser c’est le sens de la négociation. Je souhaite que la junte au Niger cède, je souhaite que la communauté internationale cède, moi je ne suis pas pour la guerre, allons aux négociations. Moi je pense qu’il faut revenir vers les négociations, il ne faut pas sortir les muscles africains contre africains…》, insiste-t-il.

Sékou Koureissy Condé, soutien que la CEDEAO vit un tournant très sensible dans cette crise nigérienne. Toutefois il prévient.《Je je ne souhaite pas que la CEDEAO échoue, ce sont les États qui sont représentés. Les gens oublient que la CEDEAO n’a pas été inventé quelque part, ce sont nos États qui ont signé la création de la CEDEAO.  Deuxièmement, l’échec de la démocratie au Niger n’est pas que l’échec de la CEDEAO, en tant que organisation, c’est l’échec de toutes les formes de gouvernance et d’organisation que nous avons voulu construire pendant les 64 années de coup d’État. La manipulation est une arme et un outil occidental et très riche, ils savent lire entre les intelligences, ils savent construire et manipuler l’intelligence. Donc c’est nous qui devons nous ressaisir si la CEDEAO tombe c’est un  cycle qui est terminé 》, prévient-il.

À note, les dirigeants des pays de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) se réuniront à nouveau ce jeudi à Abuja pour un « sommet extraordinaire » sur le Niger, cette annonce intervient seulement quelques heures après de l’expiration de l’ultimatum accorder à la junte.

Mariame Diallo.

Laisser un commentaire

where to buy viagra buy generic 100mg viagra online
buy amoxicillin online can you buy amoxicillin over the counter
buy ivermectin online buy ivermectin for humans
viagra before and after photos how long does viagra last
buy viagra online where can i buy viagra
Démarrer le chat
Actuguinee.org
Avez - vous une information à partager?
Besoin d'un renseignement?
Contacter Actuguinee.org sur WhatsApp