Procès du 28 sept : Blaise Goumou Charge Toumba, « c’est Toumba qui était devant… ils ont pris la direction du Stade en tirant »

http://Actuguinee.org / Après la fin de la comparution du Capitaine Moussa Dadis Camara devant la barre du tribunal criminel de Dixinn délocalisé à la cour d’appel de Conakry dans le cadre du procès des massacres du 28 septembre, c’est autour cette fois du Colonel Blaise Goumou d’être interrogé pour livrer sa part de vérité 

D’entrée, l’ancien élément de Anti-drogue de Moussa Thiegro Camara a nié en bloc tous les faits pour lesquels il est poursuivi et dit être « déçu » de se retrouver dans le box des accusés 

Dans sa narration des faits en lien avec sa présence au stade le jour du massacre, Blaise Goumou soutient que ce sont les bérets rouges dirigés par Toumba qui ont annulé leurs efforts de maintien d’ordre 

« Je vous assure, jusqu’à ce jour, j’ai ce remord là dans ma tête. C’était ma première fois de me croiser dans un lieu de manifestation avec des bérets rouges de la garde présidentielle. Je regrette ça aujourd’hui parce qu’ils sont venus annuler tous nos efforts. Ils sont venus au bord de 4 à 5 pick-up. C’est Toumba qui était devant, il est descendu avec ses éléments qui l’ont encerclés et ils ont pris la direction du Stade en tirant. »

Poursuivant, cet officier de la Gendarmerie nationale indique que c’est après l’arrivé de l’équipe de Toumba qu’ils se sont retirés.

« On ne pouvait pas parler à Toumba, on ne pouvait pas y rester, on s’est retiré. Nous sommes allés au Camp. C’est en étant au Camp vers le soir, que j’ai suivi le témoignage de feu Jean Mari Doré qui félicitait le colonel Thiegoro pour lui avoir sauvé la vie », a-t-il déclaré devant la barre 

Ben Bella pour Actuguinee.org 

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus