Journée du massacre du 28 septembre : cette révélation de Cellou Dalein qui pourrait enfoncer Dadis…

http://Actuguinee.org/ C’est une information jusque-là méconnue de bon nombre de Guinéens que Cellou Dalein a révélé ce lundi 23 janvier sur le déroulement de la journée du massacre du 28 septembre 2009

Intervenant dans l’émission Mirador de Fim Fm, le président de l’UFDG a révélé que c’est le chauffeur du capitaine Moussa Dadis Camara qui a tiré vers sa direction mais ce son garde du corps qui a pris la balle

« Je n’ai pas vu qui a tiré, qui a donné les ordres. Je ne connaissais pas tout le monde, puisque j’étais à la tribune avec les autres. Tout ce que je sais, c’est que j’ai reconnu une seule personne qui est Toumba lui-même que j’ai vu venir vers le portail d’à gauche. Je ne sais pas qui a tiré sur les autres mais ce que je sais, c’est que c’est le nommé Sankara (ancien chauffeur de Dadis ndlr) qui a tiré sur moi et mon garde du corps Ousmane Sylla qui a pris la balle», révèle Cellou Dalein Diallo

À lire aussi : Procès Du 28 Sept. : « Si Les Conditions De Ma Sécurité Sont Assurées, Je Suis Prêt À Venir Témoigner À La Barre… », Cellou Dalein 

Poursuivant, le leader de l’UFDG rappelle que c’est après cela, « on m’a assommé et je suis tombé dans le coma. On est venu naturellement me piétiner, j’avais trois côtes cassées. Je saignais du nez, de la bouche et de la tête. D’après les témoignages, c’est ainsi qu’on m’a pris pour me faire monter dans la voiture de Tiegboro destination d’abord la clinique Pasteur. Je n’étais pas sûr que j’arrive vivant à la clinique, ensuite on a été envoyés à l’infirmerie du camp Alpha Yaya. C’est à la clinique que j’ai repris conscience après les premiers soins », a-t-il relaté

Il faut rappeler que, Cellou Dalein dit être prêt à venir livrer sa part de vérité au moment venu devant les juges si les conditions de sa sécurité sont assurées

Ben Bella pour Actuguinee.org

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus