Transition en Guinée : l’ONU dresse un rapport qui accable le CNRD…

http://Actuguinee.org / La Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général et Cheffe par intérim du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel, a sorti un rapport sur l’évolution de la situation et des tendances observées dans les États de la CEDEAO

Le rapport de madame Giovanie BIHA couvre la période allant du 23 juin 2022 au 30 décembre 2022. 

En ce qui concerne la Guinée, elle a fait mention de la conduite de la transition notamment, le dialogue, le désaccord entre le gouvernement et les acteurs socio-politiques sur la durée et le contenu de la transition, la dissolution du FNDC et les poursuites judiciaires 

Parlant de la conduite de la transition, elle indique qu’il y a des divisions entre les acteurs et les tentatives de dialogue sont restées inefficaces.

« En Guinée, des désaccords de longue date concernant la portée et la durée de la transition ont accentué les divisions entre les autorités et les principaux acteurs politiques et responsables de la société civile. Les tentatives de dialogue entreprises par le Gouvernement sont restées vaines, en raison d’un manque de confiance entre les parties, aggravé par des allégations d’actions judiciaires à motivation politique visant des personnalités de la société civile et de l’opposition », souligne le rapport 

La Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général et Chef par intérim du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel rappelle dans son rapport que le 8 août 2022, les autorités de la transition ont dissous le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC), plateforme regroupant des partis politiques, des syndicats et des acteurs de la société civile, qui avait organisé plusieurs manifestations au cours de la période considérée afin d’exiger un processus de transition inclusif et rapide. Elle mentionne qu’au cours de ces manifestations, il y a eu au moins 12 civils qui ont été tués. 

Dans ce contexte, lors de sa 62e session ordinaire, la Conférence des chefs d’État et de gouvernement des États membres de la CEDEAO souligne Madame Giovanie BIHA, « a salué le calendrier de transition de 24 mois élaboré conjointement par les autorités guinéennes et les experts de la CEDEAO. Celle-ci a également fait remarquer que ladite transition devait commencer immédiatement et a appelé à un dialogue politique inclusif », a expliqué le rapport de la Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général et Chef par intérim du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel 

Ben Bella pour Actuguinee.org 

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus