Labé : découvertes macabres de 2 corps à Daka 1 et Garambé

http://Actuguinee.org / Le lundi 16 janvier 2023 a été marqué par des faits divers dans la préfecture de Labé. Les découvertes macabres d’un homme dans la Commune Urbaine au quartier Daka 1 et d’une dame dans la sous-préfecture de Garambé. Selon nos informations, les concernés ne jouissaient pas de leur faculté mentale et sont mort naturellement 

Mamadou Saliou Diallo sexagénaire avait disparu depuis vendredi dernier et a finalement été retrouvé mort dans sa chambre à Daka 1 où il habitait. Son concessionnaire Mamadou Sadio Diallo le croyait à Dalein (d’où il est natif) pour une cérémonie familiale. C’est un coup de fil téléphonique qui lui a permis de savoir que celui-ci n’était pas dans son village. « C’est aux environs de 20h qu’on m’a parvenu la nouvelle. Je croyais que Mamadou Saliou Diallo était dans son village, il m’avait averti de ce voyage depuis vendredi dernier. Une de ses sœurs qui réside à Daka également, et moi même avons été informés par téléphone qu’il n’y était pas. Depuis ses proches étaient à sa recherche. Finalement, comme il était un malade mental, ils ont jugé nécessaire d’approcher sa chambre déjà fermée et ont senti une odeur nauséabonde. Ils ont cassé la porte et découvert le corps couché à même le sol », explique le propriétaire de la maison. 

Chauffeur de profession, divorcé et père de 3 enfants, Mamadou Saliou Diallo vivait seule dans la chambre qu’on lui avait confié. Apparemment, il est décédé des suites d’une mort naturelle. Aucune trace maléfique n’a été trouvée sur son corps. Alhassane Doumbouya est le chef du secteur 1 du quartier Daka 1. « La police est venue constater. Nous avons dépêché un véhicule chez les sapeurs-pompiers qui sont venus pour apprêter le corps. Aux environs de minuit nous l’avons enterré », relate-t-il.

Pour le second cas, c’est dans la Commune Rurale de Garambé où Dame Koumba Tenin a été retrouvée morte dans la brousse. Quelques heures après avoir trompé la vigilance de ses proches et quitté leur domicile, la malade mentale a perdu la vie en cours de route. Selon notre source, ce sont des éleveurs qui ont découverts le corps restitué à la famille éplorée pour inhumation, par les autorités compétentes. 

Depuis Labé, Boubabar Siddy Barry pour Actuguinee.org 

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus