Ousmane Gaoual à Emballò : « il n’y aucune raison qu’un dialogue se tienne ailleurs sur un sujet déjà bouclé… »

L’idée de reprendre un autre dialogue à Conakry où dans un autre pays de la sous-région, est désormais derrière les autorités de la transition en Guinée 

Elles envoient ainsi un message tranchant au président en exercice de la CEDEAO Umaru Sissoco Emballò qui a entamé un processus de consultation pour une reprise éventuelle du dialogue avec les acteurs qui n’ont pas participé  

En conférence de presse tenue ce jeudi 12 janvier 2023, le porte du Gouvernement Ousmane Gaoual Diallo a été catégorique  sur la non reprise d’un autre dialogue « C’est clair que ce dialogue il est derrière nous, parce que les sujets ont été dits, débattus en Guinée avec nos partenaires de la CEDEAO, des accords ont été trouvés, il n’y a pas un autre dialogue sur cela, sur ces questions-là. Peut-être que si dans l’avenir, s’il y a des difficultés de mise en œuvre qui nécessiteront un autre dialogue, il se déroulera ici (en Guinée ndlr) tant que les conditions sont possibles dans ce pays, ça se déroulera ici », lance-t-il 

Le porte-parole du Gouvernement soutient qu’il  n’y aucune raison qu’un dialogue se tienne ailleurs sur un sujet déjà bouclé. « Qu’est-ce qu’on va dire, on va dire que l’accord avec la CEDEAO ne tient pas et qu’on va remettre cela en cause? Je pense qu’il faut se résoudre à aller de l’avant, à travailler pour la mise en œuvre de ce qui est prévu comme cadre de dialogue et c’est ce qui est fondamentale pour notre pays et c’est sur cela que nous travaillons », tranche Ousmane Gaoual Diallo 

Ben Bella pour Actuguinee.org 

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus