Conakry : l’ANAD invite ses militants et sympathisants à se mobiliser pour…

L’inculpation de Abdourahmane de Sano ancien coordinateur de FNDC pour participation à une « réunion non déclarée »continue de faire réagir les politiques guinéens.

Ce mardi 10 janvier 2023 dans une déclaration rendue publique, la coalition dirigée par Cellou Dalein Diallo se dit « profondément indigner » suite à cette inculpation et dénonce « une violation manifeste du droit fondamental à la liberté de réunion et d’association consacré à l’article 34 de la Charte de la transition qui, dans son article 8 alinéa 2, dispose également qu’« aucune situation d’exception ou d’urgence ne doit justifier les violations des droits humains », déclare-t-elle 

L’ANAD qualifie ces actes de liberticides et de dérives autoritaires. « La justice qui devrait servir de boussole et de recours est vite retombée dans les dérives autoritaires du passé. La remise en cause des droits et libertés fondamentaux, notamment le droit de manifester, les libertés d’expression, de réunion et d’association, la détention arbitraire de leaders politiques et de la société civile et l’exil forcé de certains d’entre eux, sont des illustrations éloquentes de ces dérives autoritaires », indique la déclaration 

Face à ces violations « graves et récurrentes des droits humains ainsi que l’instrumentalisation à outrance de la justice par le CNRD », ce bloc politique fait une invite à ses militants. « L’ANAD invite ses militants et sympathisants, ainsi que tous les Guinéens épris de liberté et de justice, à se mobiliser pour défendre nos droits et libertés et nos acquis démocratiques », lance la coalition politique de Cellou Dalein Diallo 

Ben Bella pour Actuguinee.org 

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus