À la barre, Moussa Dadis s’apitoie sur son sort : « C’est mon inexpérience qui a fait que… »

http://Actuguinee.org / Le procès du massacre de 28 septembre 2009 a repris ce lundi 09 janvier au tribunal criminel de Dixinn délocalisé à la Cour d’appel de Conakry, après trois semaines de pause.

L’ex chef de la junte militaire le capitaine Moussa Dadis Camara continue encore à comparaître devant la barre pour se prêter aux questions des avocats de la partie civile

Durant son règne de décembre 2008 à décembre 2009, les mouvements de soutien se créaient partout pour encourager l’ancien président de la transition à rester au pouvoir. C’est le cas du mouvement « Dadis doit rester » ou encore « Dadis ou la mort »

À la question d’un avocat de la partie civile qui a demandé à Dadis pourquoi il n’avait pas mis fin à ces mouvements pour prouver qu’il n’a aucune intention de se présenter à l’élection présidentielle, l’ancien chef de la junte s’apitoie sur son sort et dit être inexpérimenté à l’époque

« Vous avez tout à fait raison Maitre. C’est mon inexpérience qui a fait que je n’ai pas fait de communiqué pour mettre fin aux mouvements de soutiens. C’est mon inexpérience, c’est mon inexpérience », a déclaré Moussa Dadis Camara avec insistance.

Le procès suit son cours normal au tribunal criminel de Dixinn

Ben Bella pour Actuguinee.org

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus