Siguirini (Siguiri): L’arrêt prolongé des travaux de construction d’un centre de santé amélioré inquiète les habitants ( Scandale)

http://Actuguinee.org / La prise en charge sanitaire des patients, un véritable casse-tête pour les habitants de la sous-préfecture de Siguirini, à 135 kilomètres de Siguiri-centre son chef-lieu.

Les services publics de santé quasi sous-équipés peinent à combler les besoins de la population qui croît d’année en année. Un manque à gagner qui s’est accentué après la récente fermeture de nombreuses cliniques privées déclarées ‘’ clandestines ‘’ par les autorités. Pourtant, depuis plusieurs années, l’État avait procédé au lancement des travaux de construction d’un centre de santé de haute capacité dans cette localité. Mais, l’espoir suscité par cette initiative s’est vite estompé. Aujourd’hui, ces bâtiments sont inachevés et plus aucune activité n’est visible le chantier. D’où l’inquiétude de Moussa Sétigui Diarra, un citoyen de la localité : « Quand ils sont venus pour améliorer le centre, toute la communauté a applaudi mais, il y a cinq ans, tout est arrêté. Nous ne savons pas pourquoi et la population est en train de souffrir pour des questions de santé. On est très désolés ». Il déplore également la dégradation très poussée des routes de la sous-préfecture, notamment celle qui relie Siguirini-centre à Siguiri-centre, un tronçon qui couvre l’essentiel du trafic routier. Phénomène qui complique davantage l’évacuation des patients en situation critique vers les structures sanitaires plus performantes  :

« Il arrive parfois qu’on embarque sur la mauvaise route là des femmes en grossesse compliquée et certaines victimes d’accident pour Siguiri-centre ou pour Dinguiraye. En bonne santé d’ailleurs, quand tu empruntes un véhicule d’ici pour aller à Siguiri, tu vas tomber malade à cause du mauvais état de la route », déplore Moussa Sétigui Diarra.

« Les structures de santé actuelles ne peuvent plus traiter toutes les maladies qui se passent là. Hier, une femme a été fusillée par les bandits à la frontière. Son cas  est très grave. Elle doit être transportée à Siguiri maintenant là. Beaucoup de nos malades quittent d’ici pour Siguiri. Si le centre  de santé amélioré était fait, vraiment, ça aurait résolu beaucoup de nos problèmes ici », a renchéri Kandiaba Toumany Camara, un autre habitant de Siguirini.

« Nous n’avons ni structures de santé, ni  routes fiables. Cela est anormal », s’exclame Sambou Sékou Kéïta. Cet autre habitant de la localité met en avant la présence sur place de SMD, une compagnie minière de la place qui exploite de l’or depuis plusieurs années, et la densité de la population locale qu’il trouve énorme.

Ces habitants de Siguirini demandent auprès des autorités de la transition, la finition des travaux de construction de leur centre de santé amélioré. Ils sollicitent également l’achèvement des travaux de reprofilage de la route qui relie leur localité à Siguiri-centre ce, en attendant les grandes pluies. Comme le centre de santé amélioré, cette piste rurale à moitié finie, et dont la qualité des ouvrages de franchissement est dénoncée, est elle aussi à l’arrêt depuis des années, sans que les habitants ne sachent le pourquoi.

Mamadi CISSE pour Actuguinee.org

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus