Massacre du 28 septembre : un avocat fait des révélations accablantes au sujet d’éléments du général Sékouba Konaté.

Le procès du massacre du 28 septembre s’est poursuivi hier mercredi 21 décembre au tribunal de première instance de Dixinn.

L’ancien président, le capitaine Moussa Dadis Camara devant la barre a continué devant un feu roulant de questions des avocats de la partie a clamer son innocence à la barre.

Me Hamidou Barry, l’un des avocats de la partie civile, a déclaré que des militaires avaient quitté  la résidence de l’ancien ministre de la Défense, le Général Sékouba Konaté pour se rendre au stade du 28 septembre le jour du massacre.

ACTUGUINÉE.ORG vous propose les échanges qui ont lieu entre Me Hamidou Barry et le capitaine Moussa Dadis Camara à la barre.

Me Hamidou Barry : on a dit que des hommes du général Sékouba Konaté étaient en mouvement ce jour. Qu’est-ce que cela veut dire ?

Capitaine Dadis : c’est un langage militaire. Dans les règlements, lorsqu’on dit que des hommes sont en mouvement avec armes, c’est qu’ils sont avec des armes. Lorsque Toumba, dit qu’il a vécu les événements du 28 septembre et que les éléments de Sékouba Konaté étaient en mouvement, ça veut dire qu’ils étaient avec armes et munitions. On n’a pas besoin d’aller à Jakarta pour comprendre cela. Pourtant, le pays n’était pas en guerre. Mais le ministre de la Défense, sachant qu’il y a un événement en cours, a pris son avion pour laisser derrière lui ses hommes en mouvement. Quand les militaires sont en mouvement, il y a plusieurs positions. Les hommes en mouvement, ce sont des militaires qui sont armés et prêts à combattre.

Me Hamidou Barry : Sekouba Konaté était basé au camp Alpha Yaya ou à Taouyah ?

Capitaine Dadis Camara : même Aboubacar Diakité a dit que les éléments de Sékouba étaient au quartier et d’autres en location. Effectivement, Sekouba n’a jamais eu ses hommes casernés au camp Alpha Yaya. Il était à Taouyah à son domicile.

Me Hamidou Barry : nous avons un témoin. Il va peut-être venir à la barre. Il affirme que le 28 septembre, des hommes ont quitté le domicile du général Konaté pour prendre la direction du stade. Avez-vous cette information ?

Capitaine Dadis Camara : non Maitre, je n’ai pas cette information.

Mamadou Samba Barry

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus