Jour du massacre du 28 septembre : ‘’ j’ai trouvé le président en train  de pleurer,  il a même  taper la table qu’il allait démissionner »  Idrissa Chérif

Ancien Conseiller Spécial du Président Moussa Dadis Camara au moment des événements du 28 septembre 2009, puis son Ministre Conseiller à la Communication, Idrissa Chérif était l’invité de nos confrères d’Évasion TV ce mercredi 21 décembre dans l’émission ‘’Rien à Cacher’’.

Au cours de cette émission, le Président de l’Union pour le Changement de Guinée (UCG) a reconnu qu’il y a bel et bien eu massacre au stade du 28 septembre. « il y a un massacre qui a eu lieu au stade du 28 septembre, sur des personnes non  armées et il faut chercher les coupables (…) des vies ont été ôtées  et je pense maintenant  qu’il faut cherché à comprendre à qui a profiter les évènements du 28 septembre, qui en a profiter ? Nous cherchons pas loin. Les choses ont été savamment organisées pour mettre cela sur la tête d’autres personnes » , a déclaré  l’ancien  Conseiller  de Dadis Camara

À une question d’un journaliste à savoir ce qui avait changé dans le comportement de l’entourage du capitaine Dadis, Idrissa Chérif déclare : « C’était un lundi très  noir, un lundi très dure. Je dormais dans ma chambre et j’ai été réveillé par un coup de fil de la RFI, ils ont dit qu’ils voulaient parler à un ministre j’ai eu a joindre  le président et j’ai demandé  ce qui se passe, il y a RFI qui demande à parler à un ministre. Moi, je n’étais pas ministre à l’époque, j’étais conseillé du président, il a dit ok donne mon numéro. RFI lui a appelé, il n’a pas décroché. Après  j’ai eu a joindre le ministre Isto Keira qui indiqué qu’il ne peut pas s’exprimer qu’il s’agit d’une affaire de communication »

Il poursuit en disant que l’ancien président guinéen était abattu au regard de ce qui c’était passé au stade, « Vers 22h 23h lorsque  je suis arrivé au camp  Alpha Yaya Diallo, j’ai trouvé le président entrain  de pleurer  devant Laye Junior, Kaba Bachir, Mathurin ils étaient nombreux  il a même  taper la table qu’il allait démissionner. Il disait comment on peut tuer des gens dans un stade, je lui ai trouvé effondré. »

Mamadou Samba Barry

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus