LFI 2023 : le budget du Ministère de la Justice augmente de 22%

Le ministre de la Justice et des Droits de l’Homme était ce mardi 20 décembre 2022, devant les conseillers du Conseil National de la Transition (CNT) pour la présentation de la politique sectorielle de son département.

Devant  les honorables conseillers, Alphonse Charles Wright a dévoiler  le budget de son département  au titre de l’exercice 2023.

« les prévisions budgétaires de mon département se chiffrent à trois cent quatre-vingt-huit milliards sept cent quatre-vingt-treize millions neuf cent vingt mille francs guinéens (388 793 920 000 GNF), soit une augmentation de 22% par rapport à la loi de finances respective indiquée plus haut », a-t-il déclaré

Pour  le ministre de la Justice et des droits de l’Homme, cette prévision se décompose comme suit :

1. Dépenses de personnel : deux cent onze milliards sept cent quarante-quatre millions sept cent quatre mille francs guinéens (211 744 704 000 GNF) dans le projet de loi de finances 2023, contre un montant de cent quatre-vingt-dix-huit milliards sept  cent cinquante-deux millions huit cent trente et un mille trois cent sept francs guinéens (198 752 831 307 GNF) dans Ia loi de finances rectificative 2022, soit une augmentation de 6,1%.

2. Dépenses de biens et services : trente-neuf milliards huit cent quatre-vingt-dix-neuf millions quatre cent quatre-vingt-huit mille francs guinéens (39 899 488 000 GNF), dans le projet de loi de finances 2023, contre un montant de quarante milliards quatre cent quatre-vingt-neuf millions six cent quarante-huit mille trois francs guinéens (40 489 648 003 GNF) dans In loi de finances rectificative 2022, soit une réduction de 1,4%

3. Dépenses de transferts : vingt-six milliards six cent cinquante un millions sept cent vingt-huit mille francs guinéens (26 651 728 000 GNF), dans le projet de loi de finances 2023 contre un montant de vingt-six milliards cent quatre-vingt-cinq millions six cent vingt mille neuf cent quarante-cinq francs guinéens (26 185 520 945 GNP) dans la loi de finances rectificative 2022, soit une augmentation de 1.7%.

4. Dépenses d’investissements: cent dix milliards quatre cent quatre-vingt-dix-huit millions de francs guinéens (110 498 000 000 GNF) dans le projet de loi de finances 2023 contre un montant de cinquante-deux milliards sept cent cinquante-quatre millions trois cent soixante-six mille deux francs guinéens (52 754 386 002 GNF) dans la loi de finances rectificative 2022 soit une augmentation de 109,4%.

Mamadou Samba Barry

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus