Retour à l’ordre constitutionnel : voici les actions prioritaires du Gouvernement Bernard Goumou

http://Actuguinee.org / Le premier ministre était ce mercredi 14 décembre en face du Conseil National de la Transition pour se prêter à l’exercice de présentation de la politique générale du gouvernement. Devant les conseillers nationaux Dr Bernard Goumou a abordé toutes les questions relatives à la vie de la nation. Les réalisations du CNRD depuis le 5 septembre 2021 ainsi que les perspectives de son gouvernement.

Dans son discours, le premier ministre a présenté le Programme de Référence Intérimaire (PRI) qui fixe le cap de l’action publique sur les trois (3) prochaine années (2023-2025).

« En tant qu’outil d’opérationnalisation de la Feuille de route, le PRI contribuera à travers ses interventions, à créer les conditions de paix et de sécurité ainsi qu’un environnement institutionnel et macroéconomique stable durant la Transition et permettre l’organisation d’élections libres, crédibles et transparentes à la satisfaction de toutes les parties prenantes », a-t-il déclaré.

Parlant de l’organisation des élections qui est l’un des objectifs spécifiques du PRI, Bernard Goumou a placé cet élément dans l’axe « rectification institutionnelle » qui, selon lui va « procéder aux arrangements institutionnels nécessaires à une bonne gouvernance politique de la Transition de sorte à créer au terme de celle-ci, des bases solides pour l’émergence d’institutions nationales, fortes et résilientes », dit-il. A cet effet, poursuit le premier ministre, « les actions prioritaires envisagées devront permettre de rendre fonctionnels les organes de la Transition telles que prévues par la Charte ; de prendre les dispositions législatives et/ou règlementaires pour engager les réformes institutionnelles devant encadrer le retour à l’ordre constitutionnel et d’organiser les élections de la base au sommet », a-t-il expliqué 

Par ailleurs,a le chef du gouvernement a annoncé le budget prévu pour mise en œuvre du chronogramme de la transition, « Il faut noter que pour la mise en œuvre du chronogramme de la transition, 97 milliards GNF seront affectés au recensement général de la population et 400 milliards GNF à la préparation des élections. Exceptionnellement, 130 milliards seront affectés à l’assainissement et 1 200 milliards GNF aux services déconcentrés » a fait savoir Bernard Goumou

Ben Bella pour Actuguinee.org

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus