Mohamed Saïd Touré exclu du RPG réplique au bureaunational : « Je ne réponds pas à un bureau qui….. »

Après avoir été exclu du parti RPG-AEC ce jeudi 8 décembre 2022, Mohamed Said Touré n’entend pas se laisser faire.

Au micro de mosaiqueguinee quelques heures après publication de cette décision, ce cadre du RPG-AEC, a fustigé cette décision et a affirmé qu’il ne répondrait pas à un bureau qui, selon lui, n’est pas légal.

« Je ne réponds pas à un bureau qui n’a pas suivi la procédure normale pour son élection parce que la convention qui l’a mis là, n’a pas été validée par le président Alpha Condé, ni les militants du RPG-AEC. Je reste et demeure l’inspecteur général du RPG-AEC jusqu’à l’arrivée du professeur Alpha Condé. Je ne vais jamais reculer et personne ne peut m’intimider. Je l’ai dit et le répète, le RPG va aller au dialogue au nom des militants et de la jeunesse du parti. Ceux qui sont en train de faire cette mafia politique, c’est leur problème. En tout cas, ça ne peut marcher devant la nouvelle génération. Il faut que nous prenions nos responsabilités. C’est Alpha qui est le président du RPG-AEC, il ne nous a pas encore dit s’il y a un autre candidat. Ceux qui ne veulent pas entendre le nom du professeur Alpha Condé, ils sont libres de quitter le parti, mais personne ne peut m’intimider. Komara que j’ai suspendu, qui vient après moi dans le parti, ne peut pas m’exclure. Je ne suis pas un bandit. On ne peut pas vendre le RPG, on ne l’acceptera pas. Je ne considère même pas cette décision, ça m’est égal. Je continuerai mes tournées dans toutes les 5 communes », a-t-il lancé.

Par ailleurs, il affirme que l’autre aspect qui rend cette décision nulle et de nul effet, c’est que Lansana Komara a signé ce communiqué sans prendre langue avec le professeur Alpha Condé.

MohamedNana Bangoura

1 commentaire
  1. […] À lire aussi : Mohamed Saïd Touré Exclu Du RPG Réplique Au Bureaunational : « Je Ne Réponds Pas À Un Bureau Q… […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus