Administration territoriale : vers la création d’une fonction publique locale 

http://Actuguinee.org / Le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation a expliqué ce mardi 6 décembre 2022, dans l’émission les Grandes Gueules d’ Espace FM, la nécessité de création de la fonction publique locale. 

En effet, Mory Condé rappelle que depuis 2007 la Guinée s’est engagée dans un processus de décentralisation qui n’a jamais été achevé. « Maintenant pour opérationnaliser cela, il fallait faire un transfert de compétences et de ressources financières d’où la mise en œuvre d’un certain nombre de programmes entre autres : l’autonomisation financière des collectivités. C’est ainsi que l’Agence Nationale de Financement des Collectivités a été créée en vue d’assurer le processus de transfert des ressources des collectivités. Aujourd’hui ces ressources sont transférées aux collectivités mais il se trouve qu’elles n’ont pas les capacités requises pour conduire ce processus de décentralisation à terme. Les communes n’ont pas de ressources humaines de qualité pour pouvoir gérer, ce sont les cadres des sévices déconcentrés du MATD qui mettent leurs mains dans les collectivités » , a-t-il fait savoir.

Ainsi, pour permettre aux collectivités locales de s’auto-gérer et d’être financièrement indépendantes, le ministre Mory Condé parle de l’adoption d’une loi à cet effet.

« Nous avons décidé d’initier un projet de loi portant statut des collectivités locales pour qu’enfin lorsqu’elle sera adoptée, qu’elle puisse permettre aux collectivités de se gérer elle-même à travers la fonction publique locale, pour exercer librement les compétences qui les ont été transférées. La santé primaire relève des collectivités locales, cela veut dire que les collectivités locales auront la charge de leurs constructions, entretien, équipements (…) Lorsque cette loi sera adoptée, les agents techniques de santé communautaire qui sont aujourd’hui pris en charge par le budget national à travers le ministère de la santé, ne vont pas sauter, ils resteront, mais sauf que leurs budgets de prises en charge changeront désormais de tutelle, ça sera aux collectivités locales. C’est pourquoi nous insistons pour l’adoption de cette loi », a expliqué le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation.

Ben Bella pour Actuguinee.org 

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus