Me Pepe Lamah à propos: ‘’ le président Dadis n’a pas peur d’affronter les débats.’’

Pour des raisons de santé, l’ancien chef de la junte militaire au pouvoir dit ne pas être en mesure de comparaitre devant le tribunal criminel de Dixinn délocalisé à la Cour d’appel de Conakry, ce lundi 5 décembre.

L’audience a été renvoyée au lundi 12 décembre prochain, dans l’espoir que d’ici là, le capitaine Moussa Dadis Camara sera en mesure de répondre de ce qu’il sait des exactions commises le 28 septembre 2022.

Pour Maitre Pépé Antoine Lamah, son client attend l’ouverture de ce procès depuis treize ans. « Quand il est rentré de Ouagadougou, depuis la première audience, il était prêt à prendre la parole pour livrer sa part de vérité. Malheureusement, ces derniers temps, il a eu des soucis de santé. Et si aujourd’hui, le tribunal en toute souveraineté, a décidé que c’est son tour de parole, mais qu’il ne sente pas bien, c’est tout à fait son droit de dire cela au tribunal. Le tribunal n’a pas d’autre obligation que de comprendre et de tirer toutes les conséquences de droit », a-t-il déclaré

À l’en croire, ce n’est pas la peur d’affronter les débats. « Ce n’est pas la peur de livrer sa part de vérité. Le président Moussa Dadis a toujours montré qu’il est pressé pour prendre la parole dans ce dossier pour livrer sa part de vérité. À l’audience prochaine, vous verrez, il sera en très bonne forme. Il va s’exprimer, il va faire face au tribunal et se défendra conséquemment », a rassuré l’avocat maitre Pépé Antoine Lamah

Mamadou Samba Barry

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus