Procès du 28 septembre : Photo montrant  Toumba avec un papier, Me Yomba Tranche sur le rôle qu’a joué son client dans la prise du pouvoir du CNDD

Le Colonel Claude Pivi, alias Coplan, ancien ministre de la sécurité présidentielle a connu une journée très mouvementé ce mercredi 30 novembre à la barre. Lors de la phase des questions de précisions, Me Paul Yomba Kourouma avocat du commandant Aboubacar Sidiki Diakité dit  Toumba a présenté á la barre une image où on voit le commandant Aboubacar Toumba Diakité tenant un papier en main et entouré des autres dirigeants de la junte de l’époque. À savoir le Colonel Claude Pivi, le Commandant Aboubacar Toumba Diakité, Joseph Makambo, le Général Sékouba Konaté et le capitaine Moussa Dadis Camara.

Pour l’avocat de Toumba cette image  démontre à suffisance que son client a jouer un rôle central dans la prise du pouvoir du CNDD. En présentant la photo, maître Paul Yomba Kourouma s’est permis de se moquer de la posture qu’adopte le capitaine Moussa Dadis Camara sur cette photo. « le Capitaine Dadis, les bras croisés, tout à fait à l’étroit, indifférent ! Toumba tenant les références. Et tout le monde écoutant Toumba », a déclaré l’avocat.

À une question  de l’avocat au colonel Claude Pivi s’il se reconnaissait  sur cette photo à gauche  de l’image ? Ce dernier répond : «  La photo  n’est pas Claire. »

Prenant la parole, maître Fodé Kaba Chérif, un des avocats du Colonel Claude Pivi, a fait savoir que la photo Présentée par les avocats de Toumba démontre à suffisance que c’est le Capitaine Moussa Dadis Camara, les bras croisés, qui était aux commandes et que Toumba Diakité n’était qu’un simple exécutant. « Sur la photo, c’est comme si on avait commandé à quelqu’un un projet et il est venu faire la lecture devant vous. Comme l’a dit notre client, le Commandant Aboubacar Toumba Diakité a joué quelque chose dans la prise du pouvoir du CNDD, mais pas un rôle essentiel, comme il a voulu le faire croire à l’opinion. Comme quoi, c’est lui qui a dégagé par ci, brisé la porte par là où il y avait des généraux en réunion. C’est archi-faux », a fait comprendre l’avocat du Colonel Pivi.

Plus loin Maître Fodé Kaba Chérif précise « Vous verrez avec nous que sur cette image, il tenait une feuille dans ses mains, procédait à un compte-rendu et informait ses patrons », a ajouté l’avocat

Mamadou Samba Barry

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus