Journée mondiale de lutte contre le Sida en Guinée : « les femmes restent les plus touchées avec un taux de 2.1% contre 1.2% chez les hommes » ( Dr Abass Diakité S. Exécutif CNLS)

http://Actuguinee.org / Le comité National de Lutte Contre le Sida (CNLS) a célébré ce jeudi 01 décembre 2022, la journée mondiale de lutte contre le VIH Sida sous le thème « Poussons pour l’égalité »

Le secrétaire exécutif du CNLS dans son discours a fait savoir que le thème choisi cette année, interpelle et incite les autorités  à agir. 

« Agir ensemble en ne laissant personne pour compte et nous incite tous à œuvrer en faveur des actions concrètes qui ont fait leurs preuves et qui sont nécessaires pour lutter contre les inégalités et aider à mettre fin au sida. Ces actions sont entre autres : renforcer la disponibilité, la qualité et la conformité des services de traitement, de dépistage et de prévention du VIH afin que tout le monde y ait accès correctement. Réformer les lois, les politiques et les pratiques pour lutter contre la stigmatisation, discrimination et l’exclusion auxquelles sont confrontées les personnes vivant avec le VIH », déclare Dr Abass Diakité

Dans son combat de lutte contre le VIH et la prise en charge des personnes vivant avec le Sida, Dr Abass et son équipe ont mené des actions qui ont permis d’enregistrer des résultats probants.

« En termes d’infrastructures offrant des services VIH, les sites de conseil et de dépistage volontaire (CDV), sont passés de 138 en 2017 à 157 en 2022, avec environ 564 000 dépistés dont 11.000 positives. Les sites de Prévention de la Transmission du VIH de la Mère à l’Enfant (PTME) sont passés de 485 en 2018 à 530 en 2021. Pour la prise en charge des Personnes vivant avec le VIH, sur 113 000 malades, 75 000 sont sous traitement antiretroviral, soit une prise en charge de 65% contre 48% en 2022. Nombre estimé de décès dus au sida 3721 en 2016 à 2884 en 2021 soit une réduction du nombre de décès à environ 1000. À date le pays compte 195 site de prise en charge des personnes vivant avec le VIH; Pour le suivi biologique des malades sous traitement, le pays compte : 40 compteurs CD4, 02 Centres de Traitement Ambulatoire (CTA), Donka et Ignace Deen », a-t-il expliqué 

Au regard de ces acquis, forts et encourageants, le secrétaire exécutif du CNLS interpelle  les autorités à redoubler d’effort dans la mobilisation des ressources. « Je les exhorte à rehausser leurs contributions dans le financement de la prévention, de la prise en charge ainsi que la lutte contre la stigmatisation et la discrimination des personnes infectées et affectées par le VIH », a lancé Dr Abass Diakité

Il faut noter qu’en dépit des résultats enregistrés, le VIH/Sida, constitue encore un problème de santé publique en Guinée. Avec une prévalence de 1.5% au sein de la population générale, « les femmes restent les plus touchées avec un taux de 2.1% contre 1.2% chez les hommes »

Ben Bella pour Actuguinee.org 

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus