Massacre du 28 septembre : Voici ce qui a empêché  » Dadis de démissionner dans la nuit du 28 septembre 2009  » Me Jean-Baptiste Haba

http://Actuguinee.org / Ce mardi 29 novembre 202, Me Jean-Baptiste Haba dans sa narration devant le tribunal a fait savoir que dans la nuit du 28 septembre 2009, le président Dadis Camara après avoir été informé des massacres qui ont eu lieu au stade du 28 septembre dans la matinée aurait envisagé de démissionner de la présidence.

L’avocat soutien qu’il a été déconseillé par son attaché de presse Mandjou de ne pas le faire au risque d’être tué et de voir l’armée guinéenne en lambeaux.

Ci-dessous les échanges entre Me Jean-Baptiste Haba dit Jocamey et le colonel Claude Pivi dit Coplan devant la barre.

Me Jocamey est ce, vous étiez à côté de Dadis quand il a voulu démissionner ?

Claude Pivi : non, je n’étais pas là-bas à cet instant-là.

Me Jean-Baptiste Haba : ce jour-là, le capitaine Dadis avait émis ce souhait devant son attaché de presse Mandjou, qui est actuellement au Maroc, en présence de la cheffe du protocole du président, Dame Doumbouya et d’autres. Alors je vous informe qu’il a voulu démissionner cette nuit-là et que M. Mandjou lui a dit que si vous démissionnez, on va vous tuer et cette armée sera en lambeaux

Mamadou Samba Barry

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus