Procès massacre du 28 septembre : le tribunal rejette la demande de mise en liberté de Kalonzo et renvoie l’affaire au 21 novembre avec la comparution d’un nouvel accusé

Le colonel Ibrahima Camara dit Kalonzo a comparu ce mercredi 16 novembre 2022 devant le tribunal criminel de Dixinn. A l’issue de l’interrogatoire sur le fond, ses avocats ont demandé  au tribunal la mise en liberté de leur client au regard de l’innocence de leur client dans cette procédure. Les avocats ont également sollicité auprès du tribunal la comparution à titre de témoin de l’ensemble des officiers cité par leur client.

Une demande que le parquet s’est opposé. Le procureur estime que  la mise en liberté du  colonel Ibrahima Camara dit Kalonzo est prématuré  a date. Avant d’invité l’accusé à déposer la liste des témoins qu’il souhaite comparaître pour confirmer ou infirmer ses déclarations.

De son côté, la partie civile se dit aussi favorable à la comparution des témoins cités par l’accusé. Cependant, elle s’est opposée à sa remise en liberté :« il est important qu’il soit confronté à celui qui l’accuse. C’est pourquoi, pour nous, sa mise en liberté n’est pas opportune, elle est mal fondée », a lâché Me DS Bah

Le président du tribunal, dans sa décision, a rejeté la demande de mise en liberté du colonel Ibrahima Camara dit Kalonzo. En ce qui concerne la comparution des témoins, le juge Ibrahima Sory 2 Tounkara dit que la question reste en suspens jusqu’à la comparution des autres accusés.

L’affaire ainsi a été renvoyée au 21 novembre prochain avec la comparution d’un nouvel accusé dans cette affaire de massacre du 28 septembre 2009.

Mamadou Samba Barry

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus