Cadres suspendus à l’IRE de Kankan : « ils ont été auditionnés et ils ont reconnu les faits…», Guillaume Hawing

Le ministre de l’enseignement pré-universitaire a suspendu la semaine dernière 8 cadres des Inspections régionales et Directeurs préfectoraux de l’éducation pour falsification et complicité de falsification des résultats du BEPC 2022.

Intervenant ce lundi 14 novembre 2022, dans l’émission Mirador de Fim Fm, le ministre Guillaume Hawing a expliqué comment la falsification a été détectée.

« Il y a des élèves qui se retrouvent en 12e années qui n’ont pas de diplômes. Nous avons dit que ce contrôle-là touche tout le monde. Nous nous sommes dits très tôt, il faut commencer à vérifier partout. Tous les élèves qui n’ont pas de diplômes d’attendre qu’ils soient en terminale, c’est maintenant il faut commencer. Donc il s’avère qu’il y a eu des modifications. Ces élèves se sont levés pour partir à l’IRE pour réclamer leurs diplômes. Donc nous nous avons été saisis. Moi j’ai appelé le directeur du service examen, je lui ai demandé la situation de l’IRE de Kankan pendant les faits, c’est-à-dire session 2021 du brevet. C’est ce qui fut fait. Il a envoyé et nous avons constaté les résultats que le service examen avait envoyé, c’est 7135 admis en tout. Et les résultats qu’ils ont à Kankan, c’est 9000 soit une différence de 1680 élèves », a expliqué Guillaume Hawing

Suite à ces faits, le ministre indique que les présumés coupables ont été mis aux arrêts. « Ils ont été auditionnés et ils ont reconnu les faits. C’est très compliqué que plus de 1000 élèves se retrouvent en douzième sans le brevet », a déploré le ministre de l’enseignement pré-universitaire et de l’Alphabétisation.

Ben Bella pour Actuguinee.org

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus