Dialogue inclusif : « pour mener à bien le dialogue, il faut qu’on accorde aux prisonniers politiques une liberté provisoire…» (Mamadou Sylla)

http://Actuguinee.org / À l’issue de la rencontre du quatuor (ANAD, RPG, CORED et FNDC politique) avec le premier ministre, ces coalitions politiques se sont montrées disponibles à participer au dialogue sous réserve de certaines conditions, notamment celle relative aux prisonniers et exilés politiques.

Intervenant ce vendredi 11 novembre dans l’émission les GG de Espace Fm, Mamadou Sylla estime que, « pour mener à bien le dialogue, il faut qu’on accorde aux prisonniers politiques une liberté provisoire sous contrôle judiciaire, ça pourra apaiser la tension. Il y’a plusieurs personnes qui se trouvent là-bas et cela n’est pas bien pour le pays (…) Cellou Dalein, Sidya Touré etc. ce sont des exilés politique. Donc il faut rassurer tout ces gens là pour qu’ils puissent sortir et rentrer dans leurs pays », a-t-il dit

À lire aussi : Guinée : Ce Que Révèlent Les Conditions Posées Par Le Quartor Au Médiateur De La CEDEAO

Cependant, poursuivi le coordinateur de la CORED, « pour ceux qui sont poursuivis pour détournement de deniers publics, personne ne peut s’opposer à ça . Et si tu as détourné il faut rembourser mais tout en allégeant la détention », a soutenu le président de l’UDG

Ben Bella pour Actuguinee

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus