Le capitaine Cécé Raphael Haba,14 ans à la maison centrale dit tout sur la tentative du meurtre sur le capitaine Moussa Dadis Camara…(Echos du Procès )

http://Actuguinee.org / Après 14 ans en détention préventive, le capitaine Cécé Raphael Haba, ancien garde-corps du commandant Toumba Diakité est sorti de son silence devant le tribunal criminel de Dixinn délocalisé à la cour d’appel de Conakry.

Revenant sur la tentative du meurtre sur le capitaine Moussa Dadis Camara le 3 décembre 2009 alors président de la transition,Cécé Raphael a fait des révélations.

« Je regrette qu’en lieu et place d’une récompense pour mon acte de bravoure, j’ai plutôt été combattu par mes parents. Aujourd’hui, ma communauté me hait. Elle m’accuse d’avoir trahi Moussa  Dadis . Les gens ont même raconté que j’ai reçu deux ( 2) sacs d’argent de la part de Toumba. Ce qui n’est pas vrai. Tout le monde connaît Cécé dans l’armée, je ne suis pas pour le mensonge. Ce jour du 03 décembre,aucun de nous attendait ces évènements . Personne ne s’attendait à ça.

On était avec Toumba, on devrait nous rendre à un sacrifice quand Begré (commandant du camp Koundara) a appelé Toumba pour dire que Makambo a arrêté deux (2) de ses hommes. Donc, ce sont ces hommes que Toumba était parti libérer.

Je ne sais pas qui a informé le président, puis on le voit arriver dans la voiture avec le Général [Ibrahima] Baldé. Et, il y avait aussi Makambo et beaucoup d’hommes armés cagoules(…).Quand Toumba a tiré sur Dadis, il est tombé. Tous ceux qui étaient avec le président ont pris la fuite en faisant des sommations. D’autres même sont descendus dans la mer. Quand le président est tombé, je suis venu l’assister. Il y a un de ses gardes qui était à côté, Mansaré qui pleurait: papa Dadis, papa Dadis. C’est entre temps, je suis venu le trouver et je lui ai dit d’arrêter de pleurer plutôt de m’aider à envoyer le président dans un lieu sûr. Tous ceux qui étaient avec le président, personne ne l’a assisté. Nous qu’on appelle les éléments de Toumba, ce sont nous qui sommes venus à l’assistance du président. Quand le président est tombé, Makambo a couru pour aller vers le pick-up pour prendre une arme semi- lourde contre Toumba. Et, nous on était déjà sortis de la cour avec le président. Le bien, l’assistance à personne en dangers que j’ai fait est devenu maintenant autre chose. Après, les gens racontent que c’est moi qui ai vendu le secret de Makambo à Toumba. L’acte de héros que je devrais recevoir, on donne à Makambo. ». Cela a été ma récompense. Malheureusement

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus