Tueries dans les manifs du FNDC : un gendarme identifié et mis aux arrêts

Le Procureur Général près la Cour d’Appel de Conakry, a, dans un communiqué publié ce mercredi 26 octobre 2022, annoncé l’identification du gendarme aperçu dans une vidéo qui a fait le tour des réseaux sociaux, pistolet en main en train de tirer.

« Les enquêtes diligentées à cet effet ont permis l’interpellation du margis-chef Ibrahima Baldé matricule 45 688/G en service à l’escadron gendarmerie mobile d’intervention numéro 2 posté à cette occasion à Bambeto Magasin. Apparaissant sur les images et les vidéos des réseaux sociaux, en possession d’une arme de marque TT30 », a fait savoir le PG

S’agissant des jeunes qui ont été tués lors de la récente manifestation, Yamoussa Conté a aussi présenté le résultat des autopsies qui se présentent comme suit :

« -Mamadou Moussa Barry, âgé de 23 ans : traumatisme céphalique par arme à feu. Cause du décès : arrêt cérébral ;

-Amadou Bah, âgé de 45 ans, traumatisme par arme blanche au niveau du flanc droit. Cause du décès : éviscération hémorragie ;

-Thierno Bella Diallo, âgé de 16 ans, traumatisme thoracique gauche par arme à feu. Cause du décès : choque hémorragique;

-Amadou Oury Sow, âgé de 12 ans, traumatisme balistique au niveau du thorax gauche avec un orifice sortie au niveau de l’omoplate. Cause du décès : amphi céphalo pulmonaire », a dit le Procureur Général près la Cour d’Appel de Conakry Yamoussa Conté

Ben Bella pour Actuguinee.org

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus