Accusations de Marcel Guilavogui contre Makanera Kaké : l’ex ministre donne sa version des faits…

Au cours de l’audience du lundi 17 octobre 2022, dans le procès des massacres du 28 septembre, l’accusé Marcel Guilavogui devant la barre, a accusé Alhoussein Makanera Kaké et son épouse de l’avoir fait vendre sa maison pour lui faire libérer.

Interpellé sur cette accusation dans l’émission mirador de Fim Fm, l’ex ministre de l’information et de la communication, balais d’un revers de main les accusations portées à son encontre.

« J’ai honneur du mensonge et l’injustice. Marcel m’a convaincu qu’il n’était pas au stade qu’il avait fait l’accident. Maintenant j’ai démarché. Paix à son âme Sidimé qui a reçu Marcel pour la première fois, je l’ai appelé, j’ai dit mon jeune frère y’a mon beau qui a été accusé, comme c’est toi qui l’a interrogé, je voudrais que tu m’aides à établir la vérité, à le rétablir dans ces droits. Il (Sidimé) est venu jusqu’à chez moi à la maison à Nongo. Il dit grand frère, j’ai dit oui, il dit, laisse le dossier là, c’est moi qui ai interrogé Marcel pour la première fois, Marcel était au stade (…) On envoi des gens aussi chez Jean Marie Doré. Jean Marie Doré sort son boubou pour dire, vous voyez les traces de sang là, c’est Marcel. Depuis ce jour, moi je me suis retiré complètement dans le dossier de Marcel », a fait savoir Makanera Kaké

Le président du parti FND soutient, « je persiste et je signe, que je ne connais même pas ou se trouve le batiment de Marcel. Je n’ai jamais vu le bâtiment de Marcel, Je n’ai jamais parlé de bâtiment de Marcel avec quelqu’un pour la vente », a-t-il laissé entendre.

Ben Bella pour Actuiguinee.org

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus