Procès du 28 septembre : voici les raisons de la colère du capitaine Dadis (Avocat)

Incarcéré depuis le 27 septembre 2022, l’ancien président de la transition et accusé dans l’affaire des massacres du 28 septembre 2009 s’est montré très en colère la fin de l’audience d’hier mercredi 5 octobre 2022 au tribunal criminel de Dixinn délocalisé à la Cour d’appel de Conakry.

Invité ce jeudi 06 octobre sur FIM FM dans l’émission Mirador, maître Dinah Sampil, un des avocats de Capitaine Moussa Dadis Camara explique les raisons du mécontentement de son client. « Il faut comprendre cela dans le sens de l’agacement qui l’anime en ce moment, l’empressement de sa part pour qu’il puisse apporter ce qu’il appelle sa part de vérité dans les événements du 28 septembre 2009. Je pense que les exceptions soulevées à la nullité des actes posés par le pool des juges d’instruction est un retard pour lui, parce qu’il est pressé de se faire entendre par le peuple de Guinée, par les juges, par tous les observateurs nationaux et internationaux. Il estime qu’à ce stade, on aurait pu passer directement aux débats que de s’attarder sur les exceptions comme l’ont soulevé les avocats de la défense. C’est en ce sens qu’il faut comprendre la réaction que le président Dadis a eu hier », a laissé entendre l’avocat.

Mamadou Samba Barry

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus