Procès 28 septembre 2009 : les avocats de Toumba demandent la récusation de l’AVIPA et de deux ONGs de défense des droits humains.

http://Actuguinee.org / La deuxième audience du procès sur les événements du 28 septembre 2009 s’est ouverte ce mardi au tribunal ad-hoc situé dans l’enceinte de la cour d’appel de Conakry.

Dès l’entame de l’audience, les avocats du commandant Aboubacar Diakité dit Toumba, ont demandé au président du tribunal criminel de Dixinn, de récuser les ONGs AVIPA, FIDH et OGDH, constituées parties civiles.

Me Lancinet Sylla l’un des avocats du collectif de la défense d’Aboubacar Toumba Diakité a déclaré dans son commentaire que l’AVIPA, (l’organisation qui compte à son actif plus de 700 victimes) n’a aucune base légale pouvant justifier sa constitution. « L’AVIPA a perdu son agrément, elle n’a aucune base légale pour constituer partie civile. 

En ce qui concerne AVIPA FIDH OGDH, nous vous demandons de déclarer leur constitution civile irrecevable. Parce qu’elles ne remplissent pas les conditions de recevabilité des parties civiles et ordonner leur retrait du procès », a-t-il déclaré ce mardi 4 octobre 2022

Par ailleurs, il n’a manqué de demander au président du tribunal ad-hoc situé dans l’enceinte de la cour d’appel de Conakry de déclaré irrecevable les rapports et certificats médicaux fournis par les victimes.

Quant à Me Paul Yomba, il a soulevé la nécessité de l’évacuation sanitaire de son client. « Toumba a développé une pathologie carcérale, la hernie de la ligne blanche. En l’état, il s’agit d’un grand malade. Il se soigne par automédication. C’est un malade qui va être jugé devant les organisations nationales et internationales », a indiqué l’avocat devant le juge

Aboubacar Toumba Diakité, considéré comme le présumé cerveau des crimes de masse perpétré au stade du 28 septembre, est poursuivi pour des faits de meurtre, assassinats, viols, pillages, incendies volontaires, vol à main armée, coups et blessures volontaires, outrage à agent de la force publique, tortures enlèvement et séquestration, non-assistance à personne en danger, violences sexuelles, attentats à la pudeur, détention illégale de matériels de guerre de première catégorie et complicité de ces infractions.

Mamadou Samba Barry pour Actuguinee.org

1 commentaire
  1. […] Procès 28 septembre 2009 : les avocats de Toumba demandent la récusation de l’AVIPA &hellip… […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus