Guinée : plusieurs dysfonctionnements constatés dans les juridictions du pays, le ministre Alphonse Charles Wright tape du poing sur la table

http://Actuguinee.org / Le ministre de la Justice et des Droits de l’Homme hausse le ton et interpelle les chefs de juridiction, chefs de parquet et chefs de greffe du ressort des Cours d’Appel de Conakry et de Kankan.

Dans une note circulaire publié ce mardi 04 octobre 2022, dont Actuguinee.org détient copie, le ministre Alphonse Charles Wright dit avoir constaté plusieurs manquements dans la gestion de la procédure judiciaire et le contrôle du personnel de l’ensemble des juridictions du pays.

« Il m’a été donné de constater dans l’ensemble  des ressorts des deux Cours d’Appel de Conakry et de Kankan, un relâchement de plus en plus persistant quant à la tenue régulière des audiences criminelles par vos juridictions respectives, les absences non justifiées de certains magistrats, chefs de greffes, greffiers et secrétaires de greffe, l’absence de visibilité sur les recettes judiciaire et l’utilisation des cautions en violations des procédures en la matière, caution devant servir à la garantie de représentation inculpés dans les procédures d’information judiciaire différente des consignations qui sont des frais de procédure », relève le ministre Charles Wright.

Face à cette situation que le Garde Sceaux qualifie « aux conséquences extrêmes graves », entraine des dysfonctions dans le traitement des procédures judiciaires et de l’absence d’un service public de justice de qualité. C’est pourquoi interpelle le ministre Wright « d’urgence » les chefs de juridiction, chefs de parquet et chefs de greffe à prendre des dispositions pour pallier à ces manquements.

Ci-dessous la note circulaire du Ministre de la Justice et des Droits de l’Homme :

Ben Bella pour Actuguinee.org

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus