Sanctions contre la Guinée : le Mali se désolidarise et flingue la CEDEAO

Les autorités de la transition Malienne rendent l’ascenseur à celles guinéennes. Après le refus de la junte au pouvoir à Conakry d’appliquer les sanctions de la CEDEAO contre le Mali, le pouvoir de Bamako à son retour se désolidarise des sanctions de l’institution sous régionale prises contre la Guinée.

Le Gouvernement malien se dit « outré par les sanctions illégales, illégitimes et inhumaines qui impactent négativement la vie des populations guinéennes », ainsi décide-t-il, « de se désolidariser de toutes sanctions illégales, inhumaines et illégitimes prises à l’encontre de la République sœur de Guinée et ne leur réservera aucune suite et d’adopter si nécessaire, des mesures pour assister la République de Guinée, afin d’annihiler les conséquences de ces sanctions inutiles contre le peuple et les autorités de la Guinée », a déclaré le Gouvernement Malien dans un communiqué

Pour les autorités de Bamako, l’objectif de la CEDEAO est d’amélioré les conditions de vie des populations « et non d’adopter des sanctions contre-productives les affectant ».

Ci-dessous le communiqué :

Ben Bella pour Actuguinee.org

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus