Procès du 28 septembre : « Les guinéens attendent de la justice qu’elle soit impartiale et indépendante. » (Me Djibril Kouyaté bâtonnier)

La cérémonie d’ouverture du procès sur les évènements du 28 septembre 2009 a eu lieu ce mercredi 28 septembre 2022 devant le bâtiment construit pour l’occasion pour abriter le procès attendu depuis treize années.

Dans son discours, le bâtonnier de l’ordre des avocats de Guinée, Me Djibril Kouyaté a fait savoir que ces événements douloureux du 28 septembre 2009 ne doivent plus se répéter en Guinée. « Plus jamais nous ne devons revivre les événements du 28 septembre 2009 en Guinée. D’autant plus que les démons de la division et de la haine sont encore actif parmi nous alimenter par des propos incontrôlés véhiculés sur les ondes au quotidien. On n’en a pas conscience, mais certains actes et certains propos menacent la paix sociale dans le pays et le peuple Rwandais peut en témoigner. Treize années après faisons le serment pour que l’horreur des masses ne se reproduise plus jamais en Guinée », a-t-il indiqué

À lire aussi : Procès des massacres du 28 septembre : Idrissa Chérif ancien conseiller de Dadis, « Si j’avais été convoqué, j’allais venir dire… »

Pour le Représentant des avocats, ce procès doit être un facteur de réconciliation entre la population et l’armée guinéenne. « Que ce bienvenu procès nous y engage davantage. Il doit repérer la fracture qui s’est instaurée entre la population guinéenne et son armée (…) ceux qui sont morts ne parleront plus, mais leurs sangs versés cris justice et je dis bien une justice et non vengeance. Le procès des événements du 28, septembre 2009 doit soulager la conscience des auteurs des tueries du 28 septembre, panser les blessures et extirper toute la haine et rancœur des victimes. »

Enfin, il a exprimé toutes les attentes qui doivent émaner de ce procès à l’endroit des acteurs majeurs à savoir les magistrats et les avocats. « Les guinéens attendent de la justice qu’elle soit impartiale et indépendante. Depuis des années, la justice est décriée dans les medias et dans la société. Depuis des années, la justice est décriée dans les medias et dans la société. C’est dire que la charge qui attend magistrats et avocats dans ce procès est lourde (…) l’heure est venue de démontrer à la face de nos compatriotes qu’ils peuvent compter sur leur justice ; les avocats par des prestations professionnelles de haute qualité, les magistrats par des décisions émanant uniquement de leurs consciences et de leurs intimes convictions », a dit Me Kouyaté, bâtonnier de l’ordre des avocats de Guinée

Mamadou Samba Barry 

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus