Procès des massacres du 28 septembre : Idrissa Chérif ancien conseiller de Dadis, « Si j’avais été convoqué, j’allais venir dire… »

http://Actuguinee.org / Idrissa Chérif ancien ministre de la communication et conseiller spécial de l’ex chef de la junte le Capitaine Moussa Dadis Camara se dit être prêt à faire face à la justice guinéenne pour dire sa part de vérité dans l’affaire des massacres du 28 septembre 2009.

Il l’a fait savoir ce mercredi jour même de l’ouverture du procès des massacres dans l’émission Mirador de Fim Fm. Pour l’instant, l’ancien conseiller de Dadis dit n’avoir « jamais été convoqué par la justice ».

« Si j’avais été convoqué, j’allais venir dire ce que je sais. Mais je n’ai pas été interrogé, je n’ai pas été impliqué ni de près ni de loin. Si les juges demandent que je sois là, je serais là pour dire ce que je pense », a-t-il dit.

Parlant du placement sous mandat de dépôt du président Dadis à la maison centrale, Idrissa Chérif indique, « Cette incarcération n’avait pas sa raison d’être. Nul n’est au-dessus de la loi, mais c’est un ancien chef d’État qui a manifesté sa volonté de dire sa part de vérité », a laissé entendre l’ex conseiller de Moussa Dadis Camara.

Ben Bella pour Actuguinee.org

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus