Sanctions de la CEDEAO contre la Guinée : « les conséquences pourraient être pour la Guinée Bissau, la Gambie, le Mali.. », Ousmane Gaoul Diallo

 A l’issue du sommet de la conférence des chefs d’Etat de la CEDEAO, tenu à New York, l’institution a décidé d’infliger des sanctions aux autorité de la transition en Guinée. Des sanctions qui seront progressives à en croire au communiqué final du sommet

Abordant le sujet ce lundi 26 septembre, dans l’émission les GG d’espace fm, le porte-parole du gouvernement a fait savoir que les conséquences de telles sanctions pourraient impactées certains Etats membres de la CEDEAO.

« Si la République de Guinée devrait appliquer rigoureusement les sanctions que la CEDEAO lui inflige, les conséquences pourraient être pour la Guinée Bissau, la Gambie, le Mali à qui nous donnons de l’électricité et de l’autre côté, pour la Côte d’Ivoire qui vend de l’électricité à la Guinée via la forêt », dit-il.

Pour Ousmane Gaoual Diallo, là où il y a le point d’achoppement entre l’institution sous régionale et la Guinée, « c’est la volonté de la CEDEAO d’imposer une durée sans fixer un contenu », pourtant soutient-il, « Nous nous exigeons un contenu clair duquel il doit découler une durée. Un exemple très simple, le Mali à qui on a imposé 24 mois, peine toujours à savoir le contenu. C’est un problème et c’est ce qu’on a eu en 2010, lorsqu’on nous a imposé une durée, on a eu du mal à respecter le contenu donc, on est passé sur beaucoup de choses qui étaient essentielles, par conséquent, le pays est resté 10 ans dans une instabilité. Il faut donc éviter cela et c’est pour cela que nous tenons à ce que la CEDEAO, par pédagogie comprenne la démarche du ‘’patient Guinée’’, et c’est à cela qu’il faut donner un diagnostic et apporter des solutions », a laissé entendre le ministre porte-parole du Gouvernement.

Ben Bella pour Actuguinee.org

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus