Bah Oury sur le cadre de dialogue inclusif : « nous avons besoin que tous les acteurs sociopolitiques puissent se parler »

Depuis la création du cadre de dialogue par Mamadi Doumbouya, les réactions des acteurs politiques fusent de partout.

Réagissant sur cette actualité dans l’émission Mirador de Fim Fm, Bah Oury soutient que la mise en place d’un cadre dialogue est « tout à fait normal dans le contexte actuel » car, dit-il « nous avons besoin que tous les acteurs sociopolitiques puissent se parler pour affiner la feuille de route de la transition mais aussi pour instaurer le climat de stabilité et de concorde qui peuvent permettre de faire en sorte que les travaux puissent avancer à un rythme tout à fait convenable », a-t-il fait savoir

À lire aussi : Création du cadre de dialogue : « au moins on ne va plus se mettre à définir la concertation et le dialogue… », Faya Millimono

Pour le président de l’UDRG, tous les grands travaux de la transition doivent être lancés et exécutés pour ne pas revivre une nouvelle transition

« Les grands travaux doivent être lancés notamment sur la sécurisation du processus électoral avec des fichiers conséquents non contestables et un élément majeur qui est le recensement général de la population. Ça, ce sont des éléments qui sont indispensables pour que l’État guinéen puisse avancer et avoir un système électoral correct et avoir aussi une gouvernance économique social satisfaisant pour les années à venir. Mais si on saute ces étapes, on va bâcler et on risque de retomber dans les travers qui nous ont conduit à cette transition », déclare Bah Oury

Ben Bella pour Actuguinee.org

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus