Bras de fer entre la junte et la Turquie : ‘’ le CNRD doit communiquer pour édifier l’opinion’’ Cellou Balde

http://Actuguinee.org / Après l’arrêt forcé des travaux en début du week-end dernier, la parution du dernier l’article de Jeune Afrique intitulé ‘’Alpha Condé, un an après, derniers secrets d’un exilé’’, un véritable bras de fer persiste entre les autorités guinéenne et la Turquie sur le retour de l’ex-président de la République.

Hier lundi, le directeur général de la société Alport-Conakry, filiale du groupe Albayrak, et ses assistants ont été sommés de quitter leurs bureaux au port autonome de Conakry.

Dans l’émission ‘’ MIRADOR ’’ de ce mardi 13 septembre 2022, Cellou Balde coordinateur des fédérations de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) de l’intérieur du pays a indiqué que cette situation est curieuse et mérite des éclaircissements de la part du CNRD. « Je crois qu’il y a un problème de sérénité au niveau du CNRD et du gouvernement. En-tout-cas moi, j’ai besoin beaucoup plus d’informations, de clarifications, de savoir pourquoi il y a toutes ces agitations. Est-ce qu’il y a quelque chose que les Guinéens ne savent pas qui est en train de se préparer à partir peut-être de la Turquie ou d’ailleurs ? Pourquoi toutes ces agitations ? Pourquoi aujourd’hui, on réédite dans les pratiques du passé ? C’est-à-dire faire des décentes musclées au niveau des entreprises, sommer les gens de quitter les lieux » a-t-il fait savoir

À lire aussi : Retour d’Alpha Condé: le Dg d’Alport  expulsé de son bureau du Port autonome de Conakry

Pour lui, la junte doit édifier l’opinion sur ce qui se passe. « Le gouvernement doit communiquer, le CNRD doit communiquer pour édifier l’opinion nationale et internationale par rapport à cette situation », a lancé Cellou Baldé à la junte militaire.

Mamadou Samba Barry

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus