Violences en Guinée : le FNDC  porte plainte contre le colonel Doumbouya à Paris

Le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) ne baisse pas les bras malgré sa dissolution par le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, Mory Condé.

Selon le magazine Jeune Afrique, le FNDC vient de porter plainte contre le président de la transition accusé de « complicité d’homicides et de torture selon Jeune Afrique, la plate-forme a saisi la justice française le 8 septembre dernier.

À lire aussi : Colonel Mamadi Doumbouya, cible de la presse française ? Les contre-vérités de Mediapart

Ces accusations contre le Colonel Mamadi Doumbouya font suite aux violences enregistrées lors des dernières manifestations sociopolitiques survenues depuis juin en Guinée. Aujourd’hui, le bilan macabre de ces manifestations est de dix morts en l’espace de trois mois.

Le magazine jeune Afrique rapporte que il est reproché à la junte d’avoir « délibérément usé d’une violence disproportionnée et injustifiée » contre les manifestants, entraînant des blessés et des morts.

Nous y reviendrons …

Mamadou Samba Barry

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus